• <o:p> </o:p>

    IMAGE DEVIANT'ART

    <o:p> </o:p> mémoire se rappeler souvenirs réminescences oubli oublier passé

    [article précédent ici]

    <o:p> </o:p> 

         De quelles dates te souviens-tu, alors ?<o:p></o:p>

         Ben … Je ne sais pas … Un certain 15 avril, par exemple …<o:p></o:p>

         Que s’est-il passé, durant ce certain 15 avril ?<o:p></o:p>

         Mon premier grand chagrin d’amour.<o:p></o:p>

         C’est un souvenir négatif, donc ?<o:p></o:p>

         Négatif et nostalgique en même temps, car c’est la date qui symbolise complètement ce premier amour.<o:p></o:p>

         Que s’est-il passé ?<o:p></o:p>

         Ben … Rien. Voilà justement tout ce qui s’est passé : rien ! S’il s’était passé quelque chose, je n’aurais sans doute pas eu de chagrin, voyez-vous ?<o:p></o:p>

         Pourquoi ne s’est-il rien passé ?<o:p></o:p>

         Parce que j’ai été un peu long à réagir que c’était à moi de réagir !<o:p></o:p>

         En gros, tu n’as pas su dire ce que tu avais à dire, c’est ça ?<o:p></o:p>

         J’ai essayé, mais j’y suis peut-être allé avec un peu trop d’hésitation, un peu à demi-mot …<o:p></o:p>

         Quand on aime grandement, c’est une chose à éviter, les demis mots !<o:p></o:p>

         J’étais jeune, c’était la première fois …<o:p></o:p>

         Va pour cet incident de jeunesse. Je n’en tiendrai pas compte pour la suite. Donne-moi donc d’autres dates qui t’ont marqué.<o:p></o:p>

         D’autres dates ?<o:p></o:p>

         Tu n’as pas d’autres dates qui t’ont paru importantes ?<o:p></o:p>

         Ben … Comme ça, non … Je ne vois pas …<o:p></o:p>

         Tu ne vois pas ?<o:p></o:p>

         Non. A part ce 15 avril … Je ne sais pas, moi. La date de l’obtention de mon baccalauréat ? De mon permis de voiture ? Le jour de mes dix-huit ans ? Je ne sais pas, moi ! Ces événements ont été importants, mais les dates, par contre … Vous savez, je ne suis pas très « dates », moi. Déjà le jour de mon mariage, j’ai du mal à m’en rappeler, alors …<o:p></o:p>

         C’est pas une date importante, ça, le jour de ton mariage ?<o:p></o:p>

         C’est une date importante pour ma femme, mais pour moi, ce qui est important, c’est le mariage en lui-même. Après tout, la date, on s’en moque, non ? On aurait pu se marier une semaine avant, une semaine après … Qu’est-ce que ça aurait changé, après tout ?<o:p></o:p>

         Pas de date marquante, donc ?<o:p></o:p>

         Ah, si ! Une date pleine de bonheur : le jour de naissance de ma fille, le premier avril 2004 !<o:p></o:p>

         Content de constater que tu retrouves enfin tes esprits !<o:p></o:p>

         Je cherchais quelque chose de plus sombre … Vous m’auriez dit « une date pleine de joie », j’aurais tout de suite tilté, mais là …<o:p></o:p>

         Quelque chose de plus sombre, disais-tu ? Quelle chose, par exemple ?<o:p></o:p>

         Je ne sais pas ! Je ne vois pas ! Je n’ai peut-être pas eu une vie si triste, au final …<o:p></o:p>

         Si triste, non ! Mais pour que d’emblée, tu t’orientes vers une date plus sombre, c’est que ton inconscient t’y a poussé : donc, réfléchissons un peu … Quelle date pourrait t’être mémorable ? Le jour de ton arrivée ici ? Ah ! Suis-je bête ! Voilà quelque chose que tu ignores complètement ! Quelle date, donc ?<o:p></o:p>

         Je ne vois pas.<o:p></o:p>

         Tu crois donc encore que tu peux me cacher les vraies pensées de ton âme ?

      

    <o:p></o:p> 

    [à suivre ICI pour Acte II article 4]

      

     

    Bookmark and Share <script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js?pub=bregman"></script>

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique