• Image DEVIANT'ART

    <o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>Bregman était déjà coupable ici ! 

     

         Je reformule ma question : qui t’a dit que j’étais Dieu ?<o:p></o:p>

         Vous n’êtes pas Dieu ?<o:p></o:p>

         Te crois-tu suffisamment évolué pour pouvoir Le rencontrer ?<o:p></o:p>

         Je n’ai jamais demandé à vous rencontrer, moi, c’est vous qui m’avez, euh … « convoqué » ? C’est ça ? On peut dire ça comme ça ?<o:p></o:p>

         Je ne t’ai pas convoqué : nous avions rendez-vous ensemble. Un rendez-vous déjà prévu de longue date !<o:p></o:p>

         Excusez-moi du peu, mais il semblerait que je n’ai plus toute ma tête, depuis que vous m’avez laissé en bas dans le coma ! Vous dites « un rendez-vous » … Comment ça, un rendez-vous ? Une convocation, vous voulez dire, non ?<o:p></o:p>

         Non, pas une convocation : un rendez-vous. Quelque chose qui a su tomber d’un commun accord.<o:p></o:p>

         Et vous n’êtes pas Dieu ?<o:p></o:p>

         Non.<o:p></o:p>

         Alors … qui êtes-vous, bon sang ? Vous croyez que c’est drôle, de communiquer avec un personnage masqué qui ne dévoile jamais son identité ?<o:p></o:p>

         Le masque que tu perçois n’est que le fruit de tes élaborations mentales. Plus tu te voiles la face, plus ce masque te paraîtra obscur. Un peu comme en bas, finalement ! N’as-tu jamais remarqué que l’idée que tu te fais des choses et des êtres modifie l’image propre de ces choses et de ces êtres ?<o:p></o:p>

         Pour ma part, j’y vois clair, merci.<o:p></o:p>

         Pas assez pour me voir au-delà de ce masque, cependant …<o:p></o:p>

         Si je trouve qui vous êtes, vous me relâchez ?<o:p></o:p>

         Si tu trouves qui je suis, tu auras fait le premier pas pour pouvoir enfin modifier ta vie.<o:p></o:p>

         Chic ! Je vais pouvoir jouer à « qui est-ce », alors ? Je pose des questions, et vous répondez par oui ou par non, c’est ça ?<o:p></o:p>

         Ah ! Ah ! Ah ! « Qui est-ce ? » J’aurai bien tout entendu !<o:p></o:p>

         Au moins, nous pourrions avancer ! Première question : es-tu un homme ?<o:p></o:p>

         Laisse tomber ces questions que je laisserai sans réponse. Réponds plutôt aux miennes, et nous avancerons plus vite. Je vais prononcer un mot : tu vas m’en donner ta définition, puis évoquer ce que tu ressens vis-à-vis de ce mot. Es-tu prêt ?<o:p></o:p>

         Oui.<o:p></o:p>

         Colère.<o:p></o:p>

         Colère ?<o:p></o:p>

         Colère.<o:p></o:p>

         Ma définition de la colère, c’est … La colère est une explosion vive due au mélange inadapté de deux émotions qui ne savent pas s’exprimer en toute sérénité.<o:p></o:p>

         As-tu un exemple ?<o:p></o:p>

         L’amour et la peur de ne pas être aimé, par exemple. Cela peut donner de la colère. Les émotions sont des produits chimiques, dont les réactions ont parfois tendance à nous échapper.<o:p></o:p>

         Qu’est-ce que cela évoque, la colère, pour toi ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p> 

    <o:p></o:p> 

    ........ 08/12/2006 : veuillez excuser l'interruption "momentannée" de cette rubrique .......

    Bookmark and Share <script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js?pub=bregman"></script>

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique