• Sam avait un bon travail.
    Ses parents étaient fiers
    de raconter autour d'eux
    combien leur fils avait réussi.
    Il avait rapidement grimpé les échelons
    de sa hiérarchie, et il était maintenant
    le responsable de son service.
    Son salaire lui permettait
    d'emmener sa femme et ses enfants
    à l'autre bout du monde,
    d'offrir de bons cadeaux à tous ceux
    qu'il aimait, tant et si bien que personne
    n'avait rien vu venir…

    Lorsqu'il posa sa démission,
    tout le monde crut à une blague.
    Pourtant, Sam ne plaisantait pas.
    Si quelqu'un avait pris la peine
    de creuser un peu derrière les apparences,
    il n'aurait pas mis longtemps pour s'apercevoir
    que Sam n’était absolument pas heureux,
    et cela, depuis plusieurs années.

    Certes, il avait réussi sa vie,
    mais était-elle vraiment SA vie à lui ?
    N'avait-il pas cherché simplement
    À rendre heureux
    tout le monde autour de lui,
    et au détriment de son propre équilibre ?
    N'avait-il pas renoncé à son propre bonheur, en réalité ?
    N'avait-il pas effectué tous ses choix majeurs
    en fonction du regard des autres ?

    Sam a fait une grosse dépression.
    Son corps lui a juste rappelé
    qu'il n'avait plus assez
    d'énergie disponible
    pour effectuer des tâches
    qui n'en valaient pas la peine
    à ses propres yeux.

    Et vous ?
    Où en êtes-vous dans votre vie ?


    Vous aimez écrire ?
    Vous avez des choses à partager ?
    Mais vous reportez ce rêve à plus tard ?
    Vous pensez que vous n’avez pas de talent ?
    Que vous n’aurez pas de lecteurs ?
    Que les maisons d’édition ne voudront pas de votre manuscrit ?

    Et si vous vous trompiez ?

     

    Prix_amazon_autoedition_2015


    Je ne compte plus les auteurs indés
    interviewés sur ce site, qui ne regrettent
    pas leur choix de l'auto-édition.
    Pour certains, c'était un vrai choix.
    Pour d'autres, c'était plutôt un choix par dépit.
    Leur manuscrit avait été refusé par les éditeurs
    et l'auto-édition s'était alors imposée comme s
    seule voie possible vers un lectorat.

    Peine perdue ?

    Oh que non !
    Combien de succès, aujourd'hui, parmi les livres auto-édités ?
    Savez-vous que 40% des meilleures ventes d'ebooks d'Amazon
    sont des ouvrages auto-édités ?

    Ça fait rêver, pas vrai ?

    Commençons par un point de vue très terre à terre,
    avec un petit exercice de calcul :

    Un auteur publié par un éditeur touche 8% du prix HT du livre.
    Soit, sur un livre vendu à 20 €, des royalties à 1.50 €.
    Comme il s'agit d'un auteur inconnu, qui publie son premier roman,
    les statistiques lui accordent un objectif moyen de 700 ventes.
    Pas plus.
    Il touchera donc, en moyenne
    (souhaitons pour lui qu'il échappe à cette moyenne
    et rencontre un meilleur succès),
    700 x 1.50 = 1050 € (avant prélèvement de ses impôts).

    En comparaison, un auteur auto-édité
    sur une plateforme comme Amazon, par exemple
    (mais ce n'est pas la seule…)
    met en vente son roman à 2.99 €,
    soit le prix plancher pour bénéficier de royalties à 70%.
    Une fois la TVA déduite (5.5%), ainsi qu'une commission
    de téléchargement d'environ 0.10 €, il lui reste donc :
    1.90 € de royalties.

    CHOC.

    « Oui mais… »
    Non, je vous coupe tout de suite : un auteur auto-édité
    parvient à vendre bien plus que 700 exemplaires
    de son roman !
    J'en veux pour preuve que même moi,
    qui ai commis toutes les erreurs inimaginables
    du point de vue des stratégies marketing,
    de la communication, etc.,
    j'ai aujourd'hui un roman "Vivement l'amour"
    qui approche les 2000 exemplaires écoulés.

    « Oui mais… »
    Non, désolé, je vous coupe aussi :
    je ne fais pas du tout partie des auteurs qui vendent le plus.
    Certains ont dépassé les 10.000 exemplaires rien que sur Amazon.
    Et en terme de revenus, entre 4 et 7 auteurs sur les 130 ayant
    répondu à mon enquête de l'automne dernier,
    gagnent plus de 2000 € par mois rien qu'en vendant leurs ouvrages !
    (et je ne parle pas des 3 auteurs qui ont clairement déclaré que
    leurs revenus dépassaient les 5000€ chaque mois)

    En auto-édition, financièrement parlant,
    on assiste donc à une REDISTRIBUTION DES CARTES
    avec deux grands gagnants a priori :
    - l'auteur
    - le lecteur

    Je ne reviendrai pas sur mes considérations au sujet
    de la place de l'auteur dans l'industrie du livre :
    j'en parle déjà bien assez clairement dans mes livres
    "Écris ton livre" et "L'auto-édition pourquoi comment pour qui".
    La brèche est faite. À chacun de s'y engouffrer.

     

    Guide_Autoedition_charlie_bregman


    Les rebelles systématiques du changement,
    à moins qu'ils ne soient que des opposants de la rébellion des auteurs,
    prétendent, sans avoir jamais fait l'effort d'ouvrir un ouvrage auto-édité,
    que ces livres sont truffés de fautes, mal écrits, et pire encore,
    d'un contenu absolument déplorable.
    Je compte parmi ces virulents défenseurs de la culture française
    des lecteurs qui se sont un peu embourgeoisés,
    des journalistes que les éditeurs invitent régulièrement à partager
    des petits fours en célébration d'un nouveau succès d'édition annoncé,
    ou encore des libraires (et même certains d'entre eux qui se disent indépendants)
    qui reçoivent les auto-édités à grands coups de balais,
    ou à l'huile chaude pour les plus moyen-âgeux.

    Normal : les auto-édités trainent derrière eux leur étiquette
    d'écrivain raté, refusé maintes et maintes fois par les maisons d'édition.

    C'est mal connaître l'auto-édition.
    Car en pensant de la sorte,
    on parle en réalité d'auto-publication.


    OUI : n'importe qui peut publier n'importe quoi sur Internet.
    Sans correction, sans égard, sans respecter qui ce soit, et
    s'auto-proclamer ainsi auteur parmi les plus grands auteurs
    avec un pitoyable papier en guise de chef d'œuvre.

    Oui, mais… !
    Est-ce qu'on ne prendrait pas, excusez-moi l'expression,
    les lecteurs pour des cons, d'accorder un succès à un livre
    de ce niveau ?

    Même si le niveau d'orthographe a largement baissé depuis une ou deux générations,
    même si les maisons d'édition publient de plus en plus des livres truffés de fautes
    (au début, j'en avais le souffle coupé ; ensuite, je les listais sur des papiers ;
    finalement, j'ai laissé tomber…),
    ne vous méprenez pas :
    un ouvrage publié pour soi ne sortira jamais du petit cercle familial
    de l'auteur lui-même.

    L'auto-édition est la renaissance d'un métier d'auteur, qui,
    au lieu de bénéficier de l'œil attentif et bienveillant d'un éditeur
    (attention, tous les éditeurs ne possèdent pas cet œil bienveillant,
    ne vous laissez pas avoir !),
    décide de partir à la conquête de son lectorat
    de lui-même.

    L'auto-édition consiste donc à écrire
    POUR UN LECTORAT.

    Et non plus que pour soi ;-)

    Dès le moment où l'on écrit pour être lu,
    on doit se soucier de la forme, du fond,
    et aussi maîtriser tout l'art du marketing et de la promo.

    Le livre a besoin d'une bonne couverture,
    il a besoin d'un bon résumé,
    il a évidemment besoin d'une "plume", d'un style bien à lui,
    et d'un univers à partager.


    Vous avez des choses à partager ?
    Des choses à dire mais surtout une plume pour les écrire ?
    Alors je n'ai qu'un conseil à vous donner :

    FONCEZ !



    Écrivez-le, ce livre dont vous avez toujours rêvé !
    Lancez-vous !
    Intéressez-vous à cette opportunité énorme qui s'offre à vous
    de pouvoir rencontrer vos lecteurs !
    Ayez l'ambition, avant même de caresser le rêve de pouvoir trouver un éditeur
    qui fera de votre livre un objet sacré des têtes de gondoles des libraires,
    de devenir un succès de l'auto-édition !

    Depuis quelques semaines (et ça va s'accentuer dans les médias dès les prochains jours)
    on commence ENFIN à s'intéresser aux auteurs auto-édités !

    Enfin, nous allons peut-être pouvoir entendre,
    dans les médias, que des auteurs dont on ne parle jamais
    ont réussi à vendre des dizaines de milliers d'exemplaires
    d'un de leurs bouquins, rien que parce que
    des lecteurs l'ont aimé !


    Fabuleux, non ?


    Alors, pour ceux qui veulent en savoir plus,
    intéressez-vous de près à ce tsunami annoncé.

    Et pour ceux qui craignent que les petites affaires des éditeurs,
    des diffuseurs, des libraires, etc. en pâtissent, qu'ils se rassurent :
    les éditeurs, les diffuseurs, les libraires et caetera
    ont toujours toute leur place dans le business du livre.
    À eux de faire l'effort de s'adapter au monde qui change,
    en faisant preuve d'intelligence, d'adaptation, d'imagination et d'innovation.
    Comme tout le monde.


    Faites bon accueil à LA RENTRÉE DES INDÉS, sur IggyBook.
    40 auteurs y participent.
    Babelio, ActuaLitté et iBooks sont partenaires de l'événement.

     

    Rentrée_des_indés_2015



    Écoutez les témoignages des heureux gagnants du premier Prix Amazon de l'Auto-édition, décerné par Lorànt Deutsch :
    - Amélie Antoine, Prix Amazon de l'Auto-édition 2015 : son interview sur ce site des Auteurs Indépendants
    - Isabelle Rozenn-Mari, coup de cœur des lecteurs Amazon
    - Solène Bakowski, prix spécial du jury

     

    Prix_Amazon_Autoédition_2015

    Photo source article publié par Direct Matin


     


    Solène Bakowski, interviewée par IDBOOX.


    Alors ?
    Et vous ?
    Quelle sera votre aventure, dans l'auto-édition ?

    Encore besoin d'élan ?


    Je fais partie des papis de l'auto-édition ;-)
    Vous voulez savoir comment tout a commencé, pour moi ?


    Découvrez l'album "Storytelling" de mon profil Facebook Charlie Bregman.


    https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10205217578056036.1073741829.1143580870&type=3&pnref=story


     

    RentreedesIndes_2015_charlie_bregman

    2 commentaires
  • Dans une double optique d' élargir le débat culturel et contribuer à ce que l'auto-édition ne soit plus forcément considérée comme le rebut de l'édition, et fournir aux auto-édités les réponses à toutes les questions essentielles qu'ils peuvent se poser dans le développement de leur activité, j'ai eu l'idée d'organiser une longue enquête sous forme de long sondage resté accessible en ligne du 1er août jusqu'au 10 septembre.

     

    Afin d’écarter des personnes trop novices en la matière, qui auraient pu démontrer leur méconnaissance de l’auto-édition en l’assimilant au simple fait de s’auto-publier (j'insiste sur la nuance importante qu’il existe entre les deux dans le livre), j’ai décidé de ne m’adresser qu’aux auteurs « actifs depuis plus d’un an ».

    Malgré ce critère de sélection clairement défini dès le départ, deux profils ont dû être écartés du traitement des réponses du fait qu’ils ne mentionnaient aucune publication, ni gratuite, ni payante, et 17 autres auteurs (soit 13% des personnes interrogées), qui n’avaient débuté leur activité qu’en 2014, ont finalement été retenus pour les raisons suivantes :

    • en quelques mois seulement, 9 d’entre eux avaient déjà publié plusieurs livres
    • 2 n’en avaient publié qu’un seul, mais déjà vendu entre 1000 et 2000 exemplaires
    • les 6 autres auteurs se sont montrés particulièrement déterminés et bien informés dans leur manière d’appréhender leurs projets d’auto-édition (cinq d’entre eux avaient déjà publié leur premier ouvrage, et la sixième personne en était à l’étape de publication), et leurs réponses permettaient d’apporter un éclairage particulièrement intéressant concernant la qualité des ouvrages auto-édités
    enquete_autoedition_auteurs

    Je tiens à préciser qu’il n’y a pas eu d’autre sélection de ma part parmi les auteurs interrogés, et j’en profite pour remercier ici toutes celles et ceux qui ont pris le temps de nous fournir ces précieuses informations.

    Du fait de son mode de propagation, ce sondage s’adressait beaucoup plus aux auteurs activement présents sur le web (et donc très souvent concernés par le format numérique comme alternative ou complément au format papier). Je l’ai en effet diffusé d’abord parmi mes propres réseaux, par contact direct ou bien par l’intermédiaire de regroupements d’auteurs auto-édités dont je fais partie, et puis chaque auteur a été invité à faire de même à son niveau. Par ailleurs, je me suis rendu compte que nous constituions une petite communauté assez restreinte pour le moment, née au départ de plusieurs initiatives disparates (2011-2012) qui ont fini par tisser des liens les unes avec les autres, notamment grâce à la création de différents groupes d’auteurs auto-édités sur Facebook.

     

    Ce sont finalement 130 auteurs, aux styles très diversifiés, qui ont accordé toute leur attention à cette enquête, afin que nous puissions en savoir un peu plus sur qui ils sont, comment ils travaillent, et quelles sont leurs intentions :

    • 112 Français (dont un auteur vivant en Nouvelle-Calédonie, et un autre à la Réunion)
    • et 18 auto-édités francophones des pays suivants : Belgique, Canada, Espagne, Japon, Luxembourg, Portugal, Irlande et Suisse

     

    couv Kindle AE
     
    (Ancienne couverture)
    AE Kindle
     
    (Nouvelle couverture 09/2015)

     

    Le livre est organisé en 5 différentes parties :

    • AVANT-PROPOS : dans lequel j'essaie de raconter avec humour l'accueil généralement réservé aux auteurs autoédités par les libraires, le déni systématique de certains auteurs désormais renommés, mais qui ont néanmoins commencé par l'auto-édition, les différents impairs commis par la sélection dragstique des grands éditeurs devant des manuscrits aujourd'hui devenus des références…
    • L'AUTO-ÉDITION, C'EST QUOI ? Un petit rappel sur les différents moyens de publier un ouvrage, les principaux reproches faits à l'auto-édition, la définition d'un auteur et la seule à laquelle on puisse se référer (on ne devient pas un auteur parce qu'on publie un livre, mais parce qu'un certain nombre de lecteurs l'ont apprécié !), l'observation que les ouvrages publiés par les maisons d'édition ne sont pas forcément des modèles de perfection orthographique, la condition des auteurs (98% sont obligés d'avoir un second métier), la répartition du prix de vente d'un livre et le comparatif des droits d'auteur par rapport aux pourcentages réservés aux différents acteurs de la chaîne du livre…
    • L'ANALYSE DES RÉPONSES DE L'ENQUÊTE AUTO-ÉDITION
      1. Auto-édités, qui êtes-vous ? (14 questions)
      2. Auto-édités, comment travaillez-vous ? (15 questions)
      3. Auto-édités, comment vous faites-vous connaître ? (18 questions)
      4. Auto-édités, quels sont vos objectifs ? (8 questions)
      5. Auto-édités, que pensez-vous de l'auto-édition ? (4 questions)
    • RÉSUMÉ DE L'ENQUÊTE ET CONCLUSIONS, reprenant les points les plus importants concernant l'auto-édition comme nouveau phénomène, et démontrant qu'elle est une opportunité à saisir pour les auteurs tout comme pour les différents acteurs de la chaîne du livre
    • LISTE DE LIENS INCONTOURNABLES POUR LES AUTO-ÉDITÉS
      1. Liens d'aide à l'écriture (3 liens)
      2. Liens sur l'actualité de l'auto-édition et l'aide à l'auto-édition (12 liens)
      3. Liens de solidarité entre les auteurs auto-édités et services gratuits de publication (6 liens)

     

    Peu de journalistes ont parlé de cette enquête (pour en trouver, il faut aller voir en Allemagne), mais une revue de presse est tenue et régulièrement mise à jour sur la page de vente de mon livre :

    Livre-conseils-autoédition

     

    http://charlie-bregman.iggybook.com/fr/l-autoedition-pourquoi-comment-pour-qui/


    C'est un livre qui remet les points sur les i, autant du côté des auteurs auto-édités que de ceux qui regardent l'auto-édition d'un mauvais œil.

    J'ai voulu que ce soit un bon livre sur l'auto-édition.

    Un livre qui soit à la fois le trésor de guerre des auto-édités… et aussi leur faire-valoir.

    J'ai voulu que ce livre montre la voie à suivre pour tous les auteurs qui rêvent de se constituer un lectorat.

     


    L'AUTO-ÉDITION POURQUOI COMMENT POUR QUI, Charlie Bregman
    Pour l'instant disponible en version numérique (100 pages env.)
    sur les meilleures plateformes de distribution (format ePub ou Kindle).
    Édition brochée à l'étude pour l'automne.

    Vous voulez faire un cadeau utile à quelqu'un passionné d'écriture,
    rêvant d'en faire une belle aventure ?
    En attendant la version brochée,
    vous pouvez d'ores et déjà offrir ce livre au format numérique !
    (cliquez ici)



    votre commentaire
  • « C'est la crise. On ne peut rien y faire. C'est comme ça. Il n'y a plus de travail, il n'y a plus d'argent, c'est la crise ! »

    Notre système actuel est dans une impasse.
    Le monde est en crise, on parle de crise financière, on parle de crise économique, mais la seule crise que je vois est une crise de valeurs et de sens, dans laquelle le patrimoine humain et le patrimoine environnemental sont systématiquement relégués au second plan.

    L'Histoire nous a appris qu'à chaque crise, les extrémismes reviennent en force. Pourquoi ? Parce que tous, autant que nous sommes, avons besoin de donner un sens à ce que nous faisons, et nous sommes prêts à écouter et suivre n'importe qui en échange d'un sens à donner à notre existence.

    Nous avons besoin de spiritualité, nous avons besoin d'objectifs, nous avons besoin d'idéaux.
    Nous ne sommes pas des robots. Nous ne sommes pas des machines.

    Nous ne sommes pas des êtres faisants, mais des êtres VIVANTS.

    Nous avons besoin de donner vie à nos rêves, de donner un sens à notre existence, de nous RECONNECTER à nous-mêmes.

    la-vie-meilleure-charlie-bregman

     

    Nous avons besoin de savoir répondre à cette question essentielle :
    « POURQUOI JE ME LÈVE LE MATIN ? »

    Pourquoi vous levez-vous le matin ?

    Quelle est votre raison d'être ? Votre véritable motivation ?

    Sans motivation claire et respectée, nous sommes exposés à l'un des plus terribles fléaux de notre époque : le burn-out.
    Le burn-out, c'est la nouvelle expression de l'ennui dans une époque qui ne laisse plus de place au temps mort et à la réflexion.

    Si je donne ma vie à des causes que je ne comprends pas, ou pire, auxquelles je n'adhère pas, je fuis la véritable personne que je suis.
    Si je participe à des projets qui ne sont pas porteurs des valeurs qui sont les miennes, alors je me renie.
    Si je ne parviens pas à libérer cette meilleure partie de moi qui vibre en moi, si je l'étouffe et la trahis, je suis en conflit avec la seule personne avec qui il me faut pourtant vivre 24 heures sur 24 : moi-même.

    Le développement personnel, c'est uniquement ça.
    Ce n'est pas une question de dogmes, ce n'est pas un espace sectaire, une affaire de gourous ou de manipulateurs.
    Vous vous demandez comment faire pour changer de vie, comment réussir votre vie, comment vivre libre et acquérir les clefs du paradis ?
    Sachez simplement que :

    VOUS êtes LA SEULE PERSONNE

    capable de libérer

    LA PARTIE SUPÉRIEURE DE VOUS-MÊME !

     

    Envie de poursuivre l'aventure ? Rejoignez le club de LA VIE MEILLEURE.

    Vous y découvrirez un projet qui me tient à cœur : LA REViE JOYEUSE.
     
    Deuxième volet : Déblocages
    Troisième volet : Sortir de sa zone de confort (publication à venir au cours des prochaines semaines)
    Puis d'autres numéros, au fur et à mesure.

     
    Capture d’écran 2015-06-30 à 15.58.55
     
     
    PROFITEZ DES VACANCES D'ÉTÉ
    POUR VOUS INITIER AU DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
    À UN PRIX DÉFIANT TOUTE CONCURRENCE !
     
     
    La REViE JOYEUSE, c'est :
    • un programme personnellement expérimenté par l'auteur, et partagé avec vous

    • un contenu de 60 pages environ par volet,

    • comprenant un édito, un guide de développement personnel, deux à trois textes courts et un focus sur un ouvrage ou une personnalité en rapport avec la thématique, un message "post-it" à afficher à un endroit où vous êtes sûr(e) de le lire plusieurs fois chaque jour, et une fiche récapitulative des points essentiels

    • Disponible sur Amazon, iBookStore, Kobo, FNAC, IggyBook… (et autres partenariats en cours : Cultura, Furet du Nord, Decitre, Chapitre…) à un tarif promotionnel de 0,99 € exclusif pour les vacances d'été

     

    Envie de poursuivre l'aventure ?

    Rejoignez le club de LA VIE MEILLEURE.

     
     
     

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique