• Abbé en pierre

     

     

    Quand rien n’a de sens, quand plus rien ne compte<o:p></o:p>

    Lorsque les maux se mélangent et que disparaissent les anges<o:p></o:p>

    Que les chiffres se noient, que les toits se soulèvent<o:p></o:p>

    Que le froid s’engouffre et que se dévoile le gouffre<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Quand manger devient un défi, que mendier est une honte<o:p></o:p>

    Qu’une simple maison de carton pourrait pourtant te constituer une maison

    <o:p> </o:p>

    Il y a l’abbé. A B C D E F, G H I J K L<o:p></o:p>

    Elle ne vaut pas d’être vécue … En reste-t-il au moins un qui t’M ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    A B cédé, contre A B en pierre<o:p></o:p>

    Un peu de chaleur dans le cœur,<o:p></o:p>

    Et d’humanité contre l’horreur.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Quand tout travail n’est plus salaire, quand la fierté s’est fait bouffer<o:p></o:p>

    Que tu n’es plus le fils de personne et que même ton père et ta mère t’ont renié<o:p></o:p>

    Que tes amis ont beaucoup d’argent, mais que du mépris pour toi, en guise de sentiment<o:p></o:p>

    Du sourire et du bonheur à revendre, mais rien à portée du tout petit peu que tu voudrais leur prendre<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Que les huissiers ont débarqué dans ta barraque pour tout voler<o:p></o:p>

    Lorsqu’ils t’ont jeté dehors comme un malpropre, et repris ta vie contre une opprobe<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Il y a l’abbé. A B C D E F, G H I J K L<o:p></o:p>

    Elle ne vaut pas d’être vécue … En reste-t-il au moins un qui t’M ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    A B cédé, contre Abbé Pierre.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Un peu de chaleur dans le cœur,<o:p></o:p>

    Et d’humanité … au fond de tes pleurs.<o:p></o:p>

     

     

    <script language=javascript type=text/javascript> WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0;</script><script language=javascript src="http://script.weborama.fr/gold.js" type=text/javascript></script><script language=javascript type=text/javascript> if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);}</script>

  • Commentaires

    1
    visiteur_Liliput
    Dimanche 11 Février 2007 à 15:45
    Joli texte, Charlie. Je t'embrasse :o*
    2
    charliebregman
    Lundi 12 Février 2007 à 22:12
    Voil?n retour qui me fait chaud au coeur, petite Lili ! O?ais-tu donc pass??!
    3
    visiteur_Thézou
    Mardi 13 Février 2007 à 16:07
    Beau pr?nt, que ton texte, tr?digne pour accompagner le d?rt d'un ?e unique.....

    Cordialement!
    4
    visiteur_fullmetalgi
    Mardi 13 Février 2007 à 17:52
    Oh ! L'abb?ierre s'en va, lilliput revient ? ?rechauffe le coeur d'un certain charlie °0°
    5
    charliebregman
    Mardi 13 Février 2007 à 19:26
    Oui, enfin ... de l? comparer Lilliput ?'abb?ierre ... ;)
    6
    charliebregman
    Mardi 13 Février 2007 à 19:28
    Thezou -> Sauf que moi, ce ne sont que des mots ...
    Un ?e unique, comme tu dis ...
    7
    visiteur_Fullmetalgi
    Lundi 19 Février 2007 à 18:05
    Ah ben oui, 'connais pas Lilliput, mais je pense qu'elle n'a pas cr?Hemaus (ne le prend aps mal, Lilliput)
    8
    charliebregman
    Lundi 19 Février 2007 à 21:54
    Non, Liliput a cr?le la? ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :