• Acte I article 04 - Choix des rôles


    Envolée lyrique - Bruno cantais

     

         A la bonne heure ! Enfin, nous y arrivons !<o:p></o:p>

         Nous arrivons à quoi ? Qu’est-ce que j’ai dit ?<o:p></o:p>

         Tu as commencé à parler de tes choix.<o:p></o:p>

         Vous voulez que je vous parle de mes choix ?<o:p></o:p>

         Je crains que tu n’en aies pas le choix !<o:p></o:p>

         Et ce jeu de mots vous fait rire ?<o:p></o:p>

         Je ne ris pas.<o:p></o:p>

         Vous souriez.<o:p></o:p>

         Comment pourrais-tu le savoir, puisque tu ne vois pas mon visage ?<o:p></o:p>

         Je le devine. C’est d’ailleurs très rassurant de savoir que son bourreau est capable de sourire.<o:p></o:p>

         Je ne suis peut-être pas ton bourreau.<o:p></o:p>

         Quelqu’un de masqué peut être effectivement n’importe qui.<o:p></o:p>

         Permets-moi de te rappeler que ton entêtement n’y fera rien : tu ne verras pas mon visage, tant que tu n’auras pas répondu aux critères de sortie.<o:p></o:p>

         Quels sont les critères de sortie ?<o:p></o:p>

         Es-tu prêt à les accepter ?<o:p></o:p>

         Cela dépend de leur exigence.<o:p></o:p>

         Tu n’es pas en position de demandeur. Aussi, je te conseille d’ouvrir grand tes oreilles, car je ne répèterai pas : si tu veux sortir d’ici sans séquelle, il faut que tu acceptes ce face-à-face avec toi-même. Pour cela, considère-moi comme ton propre double. Un miroir, si tu préfères. <o:p></o:p>

         Drôle de miroir, ce masque !<o:p></o:p>

         Peut-être pas autant que tu pourrais le croire. N’as-tu jamais eu l’impression de porter un masque, là-bas en bas ?<o:p></o:p>

         Je suis quelqu’un de sincère et d’honnête. Je n’ai pas besoin de masque pour exister.<o:p></o:p>

         Etrange.<o:p></o:p>

         Pourquoi ? Il faudrait vivre avec un masque ?<o:p></o:p>

         C’est la réponse, que je trouve étrange, pour quelqu’un qui cache systématiquement sa personnalité la plus profonde partout où il va.<o:p></o:p>

         Ma personnalité la plus profonde, c’est quoi, pour vous ?<o:p></o:p>

         Celle pour laquelle tu existes, mon enfant !<o:p></o:p>

         Et comment pourrais-je le savoir, ce pour quoi j’existe ? En bas, comme vous dites, il n’y a ni mode d’emploi ni jeu de piste : il faut tout deviner. Savoir pourquoi l’on est là, qui l’on doit fréquenter, quel rôle endosser … Vous croyez que c’est facile ?<o:p></o:p>

         Si c’était facile, tu n’y serais pas.<o:p></o:p>

         C’est donc une épreuve, c’est ça ? Une épreuve que vous nous faites subir, et puis, au final, vous triez les bons éléments des mauvais, c’est ça ?<o:p></o:p>

         C’est un peu plus compliqué que cela, mais dans le fond, c’est à peu près ça.<o:p></o:p>

         C’est quoi, la récompense, pour les meilleurs ?<o:p></o:p>

         Un monde plus simple et plus heureux.<o:p></o:p>

         Et pour les autres ?<o:p></o:p>

         Il existe plusieurs alternatives possibles. Souvent, ils choisissent le redoublement.<o:p></o:p>

         Ils « choisissent » ?

     

     

    [tourner la page vers Acte I article 5]

     

     

    <script language="javascript" type="text/javascript">// <![CDATA[ WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; // ]]></script><script language="javascript" type="text/javascript" src="http://script.weborama.fr/gold.js"></script><script language="javascript" type="text/javascript">// <![CDATA[ if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);} // ]]></script>
    Bookmark and Share <script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js?pub=bregman"></script>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :