• Chris Simon nous ouvre la boîte de mouchoirs

    ChriSimonNous avions déjà eu l'occasion de faire connaissance avec Chris Simon le 7 mars 2013, il y a donc un an exactement. Les années passent vite, avec certaines mieux remplies que d'autres, et c'est justement le cas de Chris, dont le parcours en tant qu’auteure a été particulièrement remarqué grâce à la publication de LACAN ET LA BOÎTE DE MOUCHOIRS, "une série psy lacanienne qui s'est maintenue 45 jours dans le top100 des meilleures ventes d'Amazon".

    Cette auteure indépendante nous fait l’honneur de revenir ici aujourd’hui pour une occasion très particulière : ce 7 mars 2014, Chris fête en effet la publication (papier et numérique) de la version intégrale de la saison 1 de LACAN ET LA BOÎTE DE MOUCHOIRS.
     

    1 - Chris, bonjour. Nous sommes heureux de te retrouver pour évoquer avec toi cette année très riche en écriture et en succès. D’abord, comment est née cette idée de série "psy" ? Est-ce que ton parcours personnel t’a influencé dans l’écriture de cette série ?

    Succès modeste, mais qui permet à la série de maintenir une constante visibilité et de continuer. L'idée est venue d'elle-même comme une évidence. Un jour, j'ai remarqué que la boîte de mouchoirs chez mon psy était vide. Je me suis demandée si le ou la patiente avant moi l'avait vidée en une seule séance ! C'est parti de ce constat. La relation entre psy/patient m'intrigue, j'avais envie de l'explorer, alors je me suis lancée... Dans une séance, ce que j'aime le plus ce sont les silences... Ce qui n'est pas dit me semble aussi intéressant que ce qui est dit... Pourquoi choisit-on de dire certaines choses et d'en taire d'autres ? Très vite, je me suis rendue compte que mon psy était porté par son intuition bien au-dela du cadre de la formation. Et cette pratique intuitive m'a semblé proche de la création littéraire... En même temps que je découvrais cet aspect de la psychanalyse, je découvrais aussi Lacan (mon psy parisien est un lacanien), je connaissais le nom de Jacques Lacan, mais pas ses théories. Alors, je me suis intéressée à lui. Un français très créatif, qui n'a pas eu peur de réinterpréter la psychanalyse ! Voici, les premiers éléments qui m'ont inspirée pour le premier texte devenu ensuite la Séance 1.

    2 - Le format numérique a permis à plusieurs auteurs indépendants de relancer la mode du feuilleton littéraire, qui était un mode opératoire très courant au XIXème. Selon toi, Lacan et la boîte à mouchoirs serait-elle née sans le recours à l’édition numérique ? Ce format est-il une vraie opportunité pour les auteurs indépendants ?

    Probablement pas, pour une raison toute simple, aucun magazine en France ne publie des feuilletons aujourd'hui, de plus, imprimer sous forme de livre des textes si courts n'est pas rentable et aurait coûté bien trop chers aux lecteurs, par contre la série aurait pu faire l'objet d'un blog ou même une fiction Twitter. Mais j'ai choisi le format ebook parce que cette technologie était disponible et plus récente que les autres, et aussi parce que je me considère une nouvelliste. J'aime lire et écrire court. J'écris des nouvelles depuis plus de 10 ans, un grand nombre d'entre elles ont été publiés dans les revues papier et numérique. Donc en premier lieu ce n'est pas au feuilleton du 19e siècle auquel je me suis référée, mais à mon expérience de nouvelliste et de scénariste. J'ai utilisé les techniques que je connaissais. J'ai aussi été inspirée par la première série Pulp de Laurent Bettoni chez La Bourdonnaye, je trouvais son format et l'approche scénaristique séduisante. De plus, je venais d'essuyer quelques échecs avec mes scénarios, surtout par manque de moyens des productions. Je voyais donc dans l'ebook un moyen de produire ma série à moindre coût en contrôlant toute la chaîne de production ! ;-) Je ne me doutais pas encore que je détenais déjà le sujet (j'ai écrit ce qui est devenu la séance 1 en 2012). Quand j'ai annoncé le titre et la couverture de la nouvelle Lacan et la boîte de Mouchoirs sur les réseaux sociaux, il y a eu un enthousiasme immédiat, qui s’est transcrit au niveau des ventes contre toute attente (plus de 400 copies le premier mois), alors, j'ai eu envie de continuer.

    Le format série en format numérique possède de gros avantages, il permet à l'indépendant de créer une œuvre longue sans disparaître complétement pendant plusieurs années et surtout de rester en contact avec ses lecteurs. A l'ère des algorithmes, les auteurs 2.0 s'adaptent comme s'étaient adaptés les auteurs aux exigences techniques et économiques de la fin du 19e siècle en publiant leur roman sous forme de feuilletons.

    boite-a-mouchoirs

    3 - Quel est le concept de la série, et comment l’écris-tu ?

    Le concept est simple et se résume en une phrase :
    « Tu peux faire ta propre psychanalyse, mais tu ne pourras jamais assister à la psychanalyse d'un autre. Lacan et la boîte de mouchoirs est ton unique chance ! » ;-)


    Je voulais m'imposer un cadre minimaliste, une discipline. J'ai une imagination débordante, j'avais besoin d'apprendre à la contenir, à la maîtriser. J'ai donc appliqué la fameuse règle du Coincé de Malt Olbren (auteur américain). Le cabinet du psy était parfait : un lieu petit dans lequel on entre et dont on ne peut ressortir que 20 à 40 minutes plus tard. On est vraiment coincé ! J'avais donc ma boîte, deux silhouettes : Hervé Mangin, le psy et Judith, la patiente. Restait plus qu'à jouer, confronter les personnages...
    Le point de vue du patient s'est imposé. Pour la saison 1, il y a seulement deux patients pour permettre au lecteur d'entrer dans leur tête, dans la problématique des personnages. Et bien sûr, d'autres personnages secondaires, qui font partie de la vie des patients ou du cabinet du psy, interviennent de temps à autre. Chaque patient à une histoire : celle qui les a conduits à venir consulter Mangin. 
    Le ton est humoristique bien que les thèmes abordés soient très sérieux : la mort, la solitude, l'obsession, l'incapacité à gérer les conflits ou l'adversité... le désir, l'état amoureux... Au fil de la Saison 1, j'ai établi une méthode. J'écris chaque séance mensuellement, quinze jours avant la sortie (le 7 de chaque mois). Je consacre une semaine à l'écriture, une semaine au codage et à la promotion.

    Je tiens au côté improvisation de la série. C'est une écriture spontanée, je n'ai pas le temps matériel d'avoir du recul, de laisser reposer et de reprendre même une semaine plus tard. Cela crée un sentiment d'urgence, je dois livrer le texte à une date précise. Quand j'écris une séance, je n'ai aucune idée de ce qui va se passer dans la séance suivante... Chaque séance est source de contraintes et donc me demande une plus grande créativité à chaque fois. Il faut composer avec ce qui a été écrit auparavant et qui a été publié donc impossible de revenir en arrière et de modifier. Coincée avec mes personnages dans le cabinet, je dois faire rebondir mes personnages. Je m'amuse beaucoup et je souhaite au lecteur de s'amuser en lisant les séances. J'aime m'amuser avec des choses sérieuses ! ;-)

     

    4 - Le titre de la série évoque clairement la psychanalyse comme déblocage émotionnel. La littérature est-elle une façon, selon toi, de se confronter à ces blocages qui nous empêchent de nous épanouir dans la vie ? La littérature et la psychanalyse ne sont-elles pas parfois deux disciplines similaires ?

    Je n'avais pas pensé à cette interprétation du titre. J'aime bien ;-) Je voyais plutôt l'association des deux mots comme un effet comique. Pour ce qui est des mouchoirs, je n'invente rien. Est-ce qu'il y a beaucoup de gens qui n'ont jamais versé une larme chez le psy ? :-)

    La littérature et la psychanalyse sont des disciplines qui demandent une grande part d'intuition, mais c'est vrai aussi pour les sciences et pour toute activité qui requiert de la créativité. Derrière les blocages se cachent la négativité, les pulsions d'auto-destruction qui ruinent la vie de beaucoup d'humains. Parce que l'épanouissement de l'être passe par la créativité. Inventer sa vie est sans doute plus ardu, mais plus épanouissant que de se contenter de vivre celle que le modèle social nous propose. Mais cela ne passe pas nécessairement par l'écriture. L'écriture, elle, transcende l'inévitable.

    LACAN Saison 1

    5 - Comment vois-tu l’avenir de la série ? Peux-tu déjà nous parler de la saison 2 qui se profile à l’horizon ?

    Je reprends la série le 7 mai pour une saison 2 et je ne sais pas ce que je vais écrire d'autant plus qu'Hervé Mangin fait faux bon à la fin de la Saison 1. Je m'y pencherai 15 jours avant cette date, mais j’ai déjà quelques surprises en tête pour les lecteurs ! ;-)  J'ai une vision globale, je voudrais aller plus loin dans l'humour et dans la dissection de la relation psy/patient, entrer un peu plus dans l’univers de Lacan et ses jeux de langage. Hervé Mangin est le psy idéal, il est celui qui comprend, il est celui qui vous aime. La psychanalyse est un acte d'amour, l'amour une chimie, le cabinet un laboratoire dans lequel le patient/lecteur est à la fois le cobaye et le laborantin... La liberté d'un être passe par le rituel, le cérémonial, la confrontation parfois. Tu peux vivre une tempête dans un verre d'eau, y survivre et en tirer toute la force que tu en aurais tiré si tu l'avais vécue au beau milieu de l'Atlantique !

     

    6 - De nombreux auteurs indépendants passent leur temps à se plaindre du mauvais accueil qui leur est réservé de la part des « professionnels de la profession ». Faut-il leur conseiller une confrontation à la boîte de mouchoirs ?

    Oui ! ;-) Les indés ne sont pas les mal aimés du numérique, ils en sont une force vive ! L’expression "professionnels de la profession" me fait sourire ! Microsoft, Apple, Valve Corporation, Napster, Facebook reposent sur le talent de jeunes individus, qui n'ont pas de diplômes d'études supérieures et n'étaient pas professionnels, mais des passionnés qui se sont reposés sur les usages de notre époque... ;-)
    On ne peut pas être aujourd'hui professionnel de l'ebook, c'est un nouveau format, une nouvelle technique, de nouveaux usages... On ne peut pas encore parler de professionnels pour un marché qui a deux ans en France, et qui n'a pas encore atteint une quelconque maturité. Certains auteurs indépendants ont une expérience égale ou plus longue que des éditeurs "Pure Players", quant aux éditeurs papier, seule une infime partie de leurs années d'expérience sera applicable à ce nouveau modèle économique… (cette infime partie à une certaine valeur) Alors franchement, je ne me plains pas. J'ai mieux à faire. Les lecteurs eux ne sont pas réticents à Lacan et la boîte de mouchoirs, j'ai dépassé les 2000 copies vendues sur 8 mois.
    L'expérience de chaque partie devient un savoir qui sert à tous. Le net est une science du collectif, pas une science de la reconnaissance individuelle ou du savoir empirique. Beaucoup font fausse route...
    J'invite tous les professionnels et les amateurs à lire Lacan et la boîte de mouchoirs. Je suis auteur, et je fais confiance à mon intuition, je fais confiance à Lacan et la boîte de mouchoirs et nombreux lecteurs lui font confiance aussi. Beaucoup de mes lectrices et lecteurs attendaient une version intégrale papier et numérique, alors j'en ai fait une pour leur faire plaisir.
    On peut gagner une copie sur Goodreads jusqu'au 11 mars. Il suffit d'entrer son nom et son adresse. La version papier est disponible sur Amazon (je l’ai faite avec CreateSpace). La version numérique est disponoible sur Kobo et Amazon et j'espère rapidement sur iBookStore.

    Lacan Saison 1 SORTIE

    LACAN ET LA BOÎTE DE MOUCHOIRS, saison 1
    sort aujourd’hui en version papier et numérique, avec une promo à ne pas manquer :
    quiconque achète la version papier aura la version numérique pour 0,99 € seulement.
    Sortie numérique sur Amazon, Kobo, puis aussi iBookStore.

    7 - Enfin, la solidarité et l’ouverture d’esprit sont des valeurs que tu défends. Tu es d’ailleurs à l'initiative de #lundiblogs, un moyen très original, pour les auteurs, de se faire entendre grâce à Twitter. Peux-tu nous en dire plus ?

    Il y a un mois, j'ai créé un magazine sur Scoopit : Le Mag des Indés dans lequel je rassemble et partage mes lectures sur le net en anglais et en français. autour de l'autopublication et de l'écriture. Mes lectures me permettent de réfléchir sur les pratiques de l'auteur indépendant et me stimulent intellectuellement, je me suis dit qu'elles intéresseraient d'autres indés... Le Mag a été aussitôt très suivi, et par des gens que je ne connaissais pas, donc je me dis qu'il a sa raison d'être et réalise qu'il y avait un besoin. J'ai eu envie d'aller plus loin.
    Nous entrons dans une nouvelle ère. Les réseaux sociaux, la robotique, la biothechnique, la neurologie composent une véritable révolution et pas seulement pour le marketing 2.0 ! ;-) L'avenir est au collaboratif, il faut penser hors les limites du cadre, il faut essayer des choses, il ne faut pas avoir peur d’échouer et surtout il faut des projets ouverts, sans hiérarchie. Dans #lundiblogs, il n'y a pas de responsable. Chaque blogueur est responsable, il apporte une pierre à l'édifice, sert de relais. Chaque lundi, il tweete un de ses billets et retweete les billets des autres blogueurs qui lui ont plu à son gré, à son rythme (en mentionnant dans son tweet le Hashtag #lundiblogs). C'est un système collaboratif. Le blogueur en s'investissant crée son territoire et le partage avec les autres. Ce sont des territoires aux frontières mouvantes qui s'interpénètrent d’un lundi à l’autre. J’espère y voir circuler ton initiative auteursindépendants.com

    Lundiblogs logo

    J'ai ouvert un compte twitter pour que @Lundiblogs ait une adresse, une identité, mais je sais que ce rendez-vous va tourner petit à petit tout seul avec quelques règles simples que les participants respectent. Ces lundis permettent de rendre plus visibles des blogs d'individus sans but commerciaux versus les médias et réseaux sociaux qui deviennent de plus en plus des supports publicitaires. Ils permettent aussi aux blogueurs d'échanger leurs idées, leur prose, leurs infos, leurs recherches, leurs travaux. Le #lundiblogs, avec ces billets partagés, confrontés, véhiculés, absorbés, lus par un maximum de gens, stimule les esprits et fera naître je l'espère de nouvelles initiatives, de nouvelles idées, de nouveaux usages, de nouveaux désirs... Sans désir, il n'y a pas de futur ! Sans don, il n'y a pas de créativité. J’utilise les outils à ma disposition pour créer des environnements propices à la création ! 

     

    Lien Goodreads #concours jusqu’au 11 mars :
    https://www.goodreads.com/book/show/20937598-lacan-et-la-boite-de-mouchoirs---saison-1

    Lacan Saison 1 Version Papier (Amazon) :
    http://www.amazon.fr/Lacan-boîte-mouchoirs-Saison-1/dp/B00IMKP5XC

    Lacan Saison 1  version numérique (Amazon) :
    http://www.amazon.fr/Lacan-bo%C3%AEte-mouchoirs-SAISON-Lint%C3%A9grale-ebook/dp/B00IT8FS20

    Lacan Saison 1  version numérique (Kobo) :
    http://store.kobobooks.com/fr-FR/ebook/lacan-et-la-boite-de-mouchoirs-1 

     

    Suivez Chris Simon :

    http://lebaiserdelamouche.wordpress.com

    Le Mag des indés : http://www.scoop.it/t/publier-en-numerique

    #lundiBlogs Compte twitter : @lundiblogs : https://twitter.com/lundiblogs


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Hoffmann
    Mardi 11 Mars 2014 à 17:26
    Cet entretien est super et je trouve que cela te ressemble ..... Ca fait plaisir..... Je t embrasse Francoise Pour la version papier comment ca se passe, tu l envoies j ai rate la promo ....!!!!! J aime encore bien lire ailleurs que sur un ecran A bientot de tes news lacanesques alors
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :