• Ebay à bas ! (2-Une âme soeur nommée Désir)

     

    [Cliquez ici pour lire LE DEBUT DE LA PETITE HISTOIRE]

     

     

    [Cependant, la suite des événements ne se déroula pas franchement aussi bien que ce qui était stipulé dans le contrat de commande …]

     

    Car, en vérité, la commande parvint à mon domicile avec plus de trois semaines de retard, celle-ci ayant été victime, au passage, d’un agent de poste peu scrupuleux, qui ne manqua pas de l’explorer au plus profond d’elle-même, puis d’un groupe de jeunes étudiants déjà poursuivis par la police pour recel et abus de biens précieux. Une fois remis dans le droit chemin qui mène jusqu’à ma porte, par des services de police étonnamment serviables, la femme que j’avais commandée se perdit également à faire quelques centaines de milliers de boutiques négligemment disposées sur sa route, s’offrit au passage quelques conquêtes indispensables à la rentabilisation de ses nombreux achats et investissements de beauté apparente. Tombée dans le guet-apens sordide du gossbo grande gueule, jaloux, possessif, violent et plein aux as, elle fut immobilisée dans une clinique spécialisée, en vue d’un traitement de fond révolutionnaire et définitif contre la fameuse migraine quotidienne de 21 heures 30, pour un séjour qui était initialement évalué à cinq semaines, mais qui fut rapidement écourté par une évasion discrète et efficace organisée par les services de suivi d’ebay.

     

    Voilà donc pourquoi, pendant tout le temps de cette longue attente que rien n’aurait pu prévoir, j’eus l’occasion, à maintes reprises, de sentir un petit bémol s’introduire dans l’orifice de mon bonheur. Je dus d’ailleurs effectuer un difficile travail sur moi-même pour ne pas céder à la tentation de penser que je m’étais vraiment fait entuber, et c’est le cœur rempli de soulagement et l’esprit enfin libéré du souci qui allait et venait en moi, que je pris possession, un beau jour, de la femme en question qui s’était fait si longtemps attendre.

    <o:p> </o:p>

    Lorsque mes amis, légèrement envieux, me demandaient si le produit n’avait pas un petit défaut, un petit vice caché, je ne pouvais m’empêcher de réciter la notice descriptive que j’avais apprise par cœur :

    -         cette femme vous fait les courses, remplit le frigo, veille aux campagnes de promotion les plus avantageuses et ne fait aucune dépense incongrue sans en attendre votre validation

    -         cette femme est une vraie petite fée du logis, une vraie petite secrétaire à domicile, et une incroyable comptable qui vous remplira vos papiers administratifs, avis d’imposition, et déclarations en tous genres, sans faute et sans retard

    -         elle sait également vider les poubelles, changer vos brosses à dents trop usagées et récurer vos toilettes

    -         décoratrice dans l’âme, elle fera de votre domicile un petit hâvre de paix qu’aucune tempête ne pourrait ébranler

    -         d’un caractère doux, tendre, plaisant, à la fois meneuse et docile selon des directives dont vous resterez toujours le maître, elle agrémentera votre vie comme jamais vous ne l’auriez imaginé

    -         d’un point de vue plus matériel, cette femme gagne également un salaire tellement élevé que jamais vous n’aurez à puiser dans vos propres économies pour sauver votre ménage des dettes et de la noyade

    -         mieux encore, il se peut qu’elle vous offre sans sourciller le moindre cadeau que vous n’auriez pourtant pas les moyens de vous payer vous-même

    -         elle vous fait également mijoter des bons petits plats bien meilleurs que ceux auxquels vous avait habitué votre irremplaçable mère qui ne se plaignait jamais

    -         d’une santé inébranlable, pas une heure dans la semaine ne pourra passer au travers de votre exploitation la plus ambitieuse

    -         etc., etc., etc.

    <o:p> </o:p>

    Décontenancés, mes amis, débarassés de leurs femmes respectives, reviennent à l’assaut quelques semaines plus tard en se faisant tout de suite plus directs :

     

     

     

    [la suite : la jalousie vous crèvera le coeur]

    <o:p> </o:p>

    <script language=javascript type=text/javascript> WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0;</script><script language=javascript src="http://script.weborama.fr/gold.js" type=text/javascript></script><script language=javascript type=text/javascript> if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);}</script>

    Bookmark and Share<script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js?pub=bregman"></script>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :