• Ici Houston ! Nous avons un problème de taille !

     

    La ville la plus grosse aux États-Unis : Houston a un problème de taille

    Source : Éric Yvan Lemay - Le Journal de Montréal - 11/03/2006

     

             

    HOUSTON, TEXAS - Des personnes obèses partout, des portions gigantesques, des autoroutes à perte de vue, des magasins qui vendent des pantalons de taille 60. Bienvenue à Houston, la ville la plus grosse aux États-Unis... et même dans le monde. <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Les représentants du Journal ont été estomaqués lors de leur visite dans la capitale de l'obésité. Si les Québécois sont de plus en plus obèses, ça n'a rien à voir avec Houston. <o:p></o:p>

    Nommée quatre fois la ville la plus «grasse» de l'année par le magazine américain Men's Fitness, Houston croule littéralement sous son poids. <o:p></o:p>

    Dans certains quartiers, plus d'une personne sur trois est obèse. En comparaison, seulement 21,8% des Québécois sont obèses. <o:p></o:p>

    Dans la grande région de Houston, plus de 65% de la population a un surplus de poids. Un enfant sur deux connaît le même problème et le diabète de type 2 fait des ravages dès l'âge de huit ans! <o:p></o:p>

    Il faut dire que la ville de Houston est faite sur mesure pour favoriser l'obésité. Des fast food à profusion, des autoroutes à perte de vue, pratiquement aucun transport en commun et une chaleur suffocante plusieurs mois par année. <o:p></o:p>

    «C'est vrai qu'il y a énormément de couch potatoes ici. Des gens qui restent devant le téléviseur et qui ne bougent pas assez. Mais on essaie de changer ça», dit Herb Lipsman, responsable du programme Get moving Houston qui vise à promouvoir l'activité physique et surtout permettre à Houston de quitter la liste des dix villes les plus grosses aux États-Unis. <o:p></o:p>

    Une tâche colossale quand on sait que la ville compte deux fois plus de restaurants par habitant que les autres grandes villes des États-Unis.

    <o:p></o:p> 

    Une affaire de pauvres <o:p></o:p>

    La plupart des gens ne prennent même pas la peine de débarquer de leur véhicule pour leur repas. Certains restaurants offrent même des places de stationnement pour manger dans l'auto. <o:p></o:p>

    On commande, on mange et on repart. Sans même avoir bougé de son siège. Pas besoin non plus de sortir de l'auto lorsqu'on va à la banque ou à la pharmacie. <o:p></o:p>

    La pauvreté joue également un rôle. Dans les quartiers pauvres comme East End et Baytown, jusqu'à 80% de la population a un surplus de poids. <o:p></o:p>

    Ils regroupent également les plus grands bassins d'habitants d'origine mexicaine et afro-américaine. <o:p></o:p>

    «C'est un problème d'hispanophones et de Noirs. Si c'était un problème de Blancs riches, on le prendrait beaucoup plus au sérieux», déplore la Dre Siripoom McKay, directrice du programme sur le diabète de type 2 au Texas Medical Center. <o:p></o:p>

    Fondée en 1836, Houston est la quatrième ville en importance aux États-Unis avec une population de 2,1 millions de personnes. Avec sa région métropolitaine, elle s'étend sur pas moins de 14 127 kilomètres carrés et compte 4,6 millions d'habitants. <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Pourquoi Houston? <o:p></o:p>

    -          Parce que la cité de 4,6 millions d'habitants affiche la plus grande concentration d'obèses aux États Unis.<o:p></o:p>

    -          Avec un taux d'obésité de 24,7%, cela veut dire plus de 1,2 million de personnes obèses dans cette seule ville. <o:p></o:p>

    -          Houston est au coeur du Texas, l'État le plus lourd avec cinq villes parmi les 15 plus pesantes aux États-Unis. <o:p></o:p>

    -          Houston est la troisième ville où on passe le plus de temps devant le téléviseur aux États-Unis. <o:p></o:p>

    -          On y compte deux fois plus de marchands de beignes (beignets) que dans les autres villes américaines. <o:p></o:p>

    -          Le magazine Men's Fitness lui a décerné le titre de ville la plus lourde au États-Unis quatre fois en cinq ans. <o:p></o:p>

     

     

     

     

    <script language=javascript type=text/javascript> WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0;</script> <script language=javascript src="http://script.weborama.fr/gold.js" type=text/javascript></script> <script language=javascript type=text/javascript> if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);}</script>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :