• La rumeur vient d'un petit village de 3.000 âmes, Shingo, rapporte Time Magazine. Ici, la mémoire collective et quelques indices matériels tendraient à prouver que Jésus aurait trouvé refuge au Pays du Soleil Levant, alors que l'empire Romain et Ponce Pilate pensaient s'être débarrassés du fils de Dieu en le crucifiant en public.

    Mais selon les habitants du village nippon, ce serait le frère de Jésus (il avait donc un frère !), qui se serait sacrifié et serait monté sur la croix pour protéger la fuite du Christ, indique le Time. Ce dernier après avoir pérégriné en Asie Mineure, serait arrivé au Japon (où il serait venu régulièrement depuis l'âge de 21 ans étudier la théologie), en arrivant à pied par la Chine (ce qui est un exploit, comme le savent certains).

    Une fois dans l'archipel, Jésus se serait installé dans la ville d'Heraï (tiens, tiens, ça ne serait pas Hebraï ?), ou il vécut paisiblement jusqu'à l'âge de 106 ans et eut beaucoup de descendants. Il serait même devenu riziculteur.

    Voilà pour la mémoire collective. Jusque-là, les plus sceptiques pourront dire que les autochtones ont un peu trop forcé sur le saké.

     

     

    Alors penchons-nous maintenant sur les preuves matérielles :

    - Il existe en effet deux tombes ancestrales, surmontées d'une croix non loin du village. Ce qui est très rare au Japon. La première serait donc celle de Jésus.

    - La famille Sawaguchi, la plus ancienne du village, affirme descendre de Jésus, indique la BBC.

    - Le symbole représentant la famille Sawaguchi est une étoile à 5 branches comme l'étoile de David.

    - Depuis la nuit des temps, les enfants nés à Shingo sont étrangement baptisés par un signe de croix sur le front, peut-on lire sur le Time.

    - le costume traditionnel du village ressemble étrangement aux costumes portés par les Hébreux il y a 2000 ans.

    - Enfin, dernière preuve, la plus solide, Jesus Christ aurait même laissé un testament exposé dans le musée du village.

    Alors, info ou intox? En tout cas au Japon, certains y croient dur comme fer, puisque chaque année ce sont près de 10.000 visiteurs qui viennent se recueillir sur ce lieu. Et déguster à l'occasion ce qui serait la spécialité locale:  la glace à l'ail, la bien nommée Dracula, censée chasser les mauvais esprits.

     

    Pour ne pas vous laisser sur votre faim en ce jour de Pentecôte, je vous invite à lire le dossier illustré du Cercle  Zénétique.

     

    Sources : news Yahoo insolites.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique