• Jean-Louis Hecht, boulanger à Paris (19ème), a mis au point un distributeur automatique de baguettes qui permettra aux clients qui ont un petit creux de s'acheter du pain 24h/24.

    Lorsqu'il exerçait en Moselle, on toquait constamment à sa porte le soir venu, pour lui demander s'il restait du pain. Jean-Louis Hecht a alors eu l'idée d'un distributeur automatique qui délivrerait, comme une canette, une baguette de pain en l'échange d'une pièce d'un euro.

    Il prépare une centaine de baguettes chargées mi-cuites dans une partie réfrigérée de la machine dans laquelle le pain peut se conserver 72 heures. Ensuite, plusieurs baguettes sont transférées dans un four dans lequel le pain y termine sa cuisson et est prêt à être servi. Lorsque les baguettes cuites viennent à manquer, la machine en recuit automatiquement une fournée. Si elles n'ont pas été achetées au bout d'un certain temps, elles sont mises à l'écart. Le pain qui sort du distributeur, s'il n'est pas toujours chaud, a donc normalement été cuit quelques heures avant, même en pleine nuit.

    Une demande de brevet a été déposée à l'Institut National de la Propriété Industrielle, et il aurait obtenu un monopole d'exploitation sur la France entière… pendant une durée de 20 ans.

     

    « Ça répond à un réel besoin, explique Jean-Louis Hecht. Les gens qui travaillent la nuit ou tôt le matin peuvent partir avec du pain frais. Pour moi, c'est d'utilité publique. » Il est vrai que le distributeur a de nombreux adeptes, voire des inconditionnels, qui l'utilisent même en pleine journée alors que la boulangerie est ouverte un mètre plus loin. « Cette machine est super, explique Danielle, une habituée conquise. Hier, à minuit, ma baguette est sortie magnifique. » Et, cerise sur le gâteau, elle est quinze centimes moins chère que dans la boutique.

     

    Bookmark and Share<script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js?pub=bregman"></script>

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique