• Je ne suis (toujours) pas d'accord




    Je ne suis pas d’accord avec tout plein de choses, comme la façon dont on entre en scène, par exemple, sans savoir vraiment ni quel rôle il va falloir jouer, ni pendant combien de temps.


    Je ne suis pas d’accord que certains soient aidés à tout bout de champ, et que d’autres ont à rester dans l’embarras pendant toute la durée de la représentation.


    Je ne suis pas d’accord avec l’importance des costumes et la couleur de la peau.


    Je ne suis pas d’accord avec le fait qu’il y ait des acteurs en pleine lumière, et d’autres qui restent toujours dans l’ombre. Je vous avertis que je ne suis pas d’accord pour embrasser cette postulante, là-bas, qui a mauvaise haleine. Je ne supporte pas d’être approché par des personnes qui mangent de l’ail. Je ne suis pas d’accord. Celle-ci, par contre, a l’air un peu timide, mais elle est quand même plus jolie et plus jeune. J’aime bien les jolies femmes, et j’aime bien sentir que je leur plais. Je ne suis pas d’accord pour être un looser, qui lorgne sur la femme des autres toute sa vie, et qui se termine sa représentation aigri de n’avoir pas pu bénéficier d’un peu de part du gâteau.
    Je veux un rôle important, je veux être respecté.


    Je veux également être aimé. Que le scénariste se creuse la tête, qu’il trouve une solution pour me faire aimer des autres. Je ne suis pas d’accord pour avoir à me battre pour obtenir un minimum d’affection. Je ne suis pas d’accord non plus pour que l’on ne cite pas mon nom à la fin de la représentation. Je ne veux pas que l’on m’oublie. Je ne veux pas que l’on critique ma façon de jouer, que l’on me trouve des défauts ou que l’on me trouve pas bon. Je veux être applaudi. Récompensé et adulé. Je veux une pluie de récompenses sur scène, et si possible pas au moment où mon rôle doit se terminer.


    Je ne suis pas d’accord au sujet des places pour les membres de ma famille. Je ne vois pas pourquoi il faudrait qu’ils soient sur scène également. Ils ont le droit de se reposer un peu et regarder jouer les autres. A chacun son tour. Je veux qu’ils puissent me voir depuis leur fauteuil ou leur télévision, sans être impliqués dans l’histoire. Je ne suis pas d’accord pour qu’on les fasse payer, et pas d’accord non plus pour qu’on leur cherche des noises.


    Je ne suis pas d’accord avec ce projet de profil. Je ne veux pas d’un nez aussi gros. Je n’aime pas les gros nez. Ni les oreilles décollées, d’ailleurs. Soyez gentils : revoyez un peu le maquillage. Je ne veux pas de boutons d’acné. Je veux une peau de bébé, lisse et douce, que les femmes aiment caresser. Je ne suis pas d’accord sur les horaires, sur l’heure du levé du soleil, et l’heure du coucher. Je n’aime avoir froid. Je n’aime pas avoir les mains gercées. Je veux une salle bien chauffée, agréable à vivre. Je n’aime pas avoir faim non plus. Je déteste avoir faim. Cela me met en rogne et je n’aime pas être en rogne. Qu’est-ce que l’on pourra manger ? Je ne suis pas d’accord pour avoir à avaler n’importe quoi. Je suis un gourmet. Gourmand, mais aussi gourmet. Je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas bénéficier d’un traitement de faveur à ce niveau-là.


    Je ne suis pas d’accord sur les projets du dernier acte. Toutes les fins sont tragiques. Je ne supporte pas les tragédies. Ce n’est pas possible de finir dans la joie et la bonne humeur ? Je ne suis pas d’accord pour être tenu responsable de la tristesse des gens à la fin du spectacle, ni pour mourir n’importe comment, dans n’importe quelles conditions. Je ne suis pas d’accord pour être de ceux qui doivent mourir en souffrant. D’ailleurs, si c’est possible, je préfèrerais ne pas mourir du tout. Certains rôles devraient être réécrits, je pense. Il semble y avoir beaucoup de temps morts, beaucoup de discours stériles et de rencontres inutiles. Et puis, il y a trop de figurants qui parlent. Les figurants sont là pour figurer. S’ils ont des choses à dire, qu’ils le disent en dehors de la représentation. Qui a écrit cela ? Je ne suis pas d’accord pour accepter de jouer le travail de n’importe qui. Je ne suis pas d’accord avec les fautes de frappe non plus. Les quiproquos, les lapsus et les gaffes à outrance, je ne suis pas pour. Frapper, c’est un métier. On ne s’improvise pas frappeur. Celui qui a frappé ce synopsis mériterait d’être puni. A l’école, les fautes d’orthographe étaient sanctionnées. Ici, on a l’impression que la pièce entière est une collection de fautes de frappe et de situations inadaptées. Je ne suis pas d’accord pour faire comme si je n’avais rien vu. Je ne suis pas d’accord avec les conventions. Ce n’est pas parce que je suis acteur que je n’ai pas mon mot à dire.


    Je ne suis pas d’accord avec le nombre de spectateurs. Trop restreint. Moi, je veux être célèbre. Vous n’avez qu’à me trouver une plus grande salle, ou alors de meilleurs moyens de diffusion. Je ne suis pas d’accord pour jouer sans micro. Que l’on me m’accorde un micro ! Je ne suis pas d’accord pour ne pas être un chanteur. Je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas le droit de dire tout ce que j’ai à dire en chanson. Je ne suis pas d’accord également sur les rôles de bègues. Je ne veux pas jouer le rôle d’un bègue. Trouvez-en un autre ! Les bègues n’ont aucun moyen de s’en sortir la tête haute, dans une représentation comme celle-là. Je ne suis pas d’accord non plus pour avoir le rôle d’un handicapé ou d’une personne qui n’aurait pas toutes ses facultés mentales. Je ne suis pas d’accord avec l’existence de tels rôles dans la pièce. Ils n’apportent rien. Ils sont absurdes et déprimants. Je ne suis pas d’accord pour jouer une pièce déprimante. Les spectateurs ont besoin de spectacle, et les acteurs ont besoin d’exister au travers de leurs actes. Je ne suis pas d’accord pour être quelqu’un qui s’ennuie et qui ennuie les autres. Que l’on me donne plein de choses à faire, et plein de choses à dire. Je les dirai avec talent et subtilité. Vous pouvez compter sur moi, mais je ne suis pas d’accord avec vous si vous me prenez pour un con. J’exigerai d’ailleurs un contrat plus clair et plus limpide, avec une indication précise sur le pourcentage que je pourrai percevoir sur les recettes. Il n’y a pas de recettes ? Vous vous moquez de moi ? D’ailleurs, puisque nous abordons le sujet, autant que vous sachiez que je déteste la pauvreté. Je ne supporte pas de manquer de quoi que ce soit. Je ne suis pas d’accord pour trimer toute une vie pour rien avoir au bout. Je ne suis pas d’accord également avec l’ingratitude des enfants et la trahison des amis. Donnez-moi un rôle avec des enfants qui filent droit, et des amis sur lesquels je peux compter. Je ne suis pas d’accord avec les revirements de situation. Le suspens, c’est bien, mais je ne veux pas en être victime.


    Ah ! Oui : je ne suis pas d’accord pour avoir un rôle de victime. C’est important, ça. Je ne veux pas être un bourreau, mais je ne veux as être victime non plus. Il y a un juste milieu à trouver.


    Au sujet des dates, j’ai besoin de précisions. Je veux savoir à quel moment précis commence la représentation, où et dans quelles conditions. Le public sera-t-il hostile ? Les autres acteurs seront-ils accueillants ? Je suis timide. Je ne suis pas d’accord pour avoir encore un rôle de timide. Trouvez-moi un rôle qui sorte de l’ordinaire. J’en ai assez de jouer des rôles sans intérêt. Je ne veux pas de second rôle non plus. Il n’y a rien de pire qu’un second rôle, lorsque l’on rêve d’être à la tête de l’affiche.
    Je veux être le personnage principal. Celui sur lequel toute la pièce repose.

    Quoi ?

    Les autres veulent tous ça ? Nous voulons tous la même chose ? Il faudrait que certains acceptent de faire des efforts de leur côté pour que d’autres aient la possibilité d’accéder à leur grand rôle ? Si personne ne fait d’effort, les rôles seront tirés au sort ?
    Et pourquoi devrais-je donc faire plus d’efforts que les autres, moi ?
    Non. Je suis désolé mais je ne signerai pas.
    Si les autres ne veulent pas me laisser la meilleure place, je ne suis pas d’accord pour faire partie de la troupe. Ils n’ont qu’à jouer leur pièce sans moi, et il est inutile de me regarder de travers, je ne reviendrai pas sur ma décision.

    Je suis désolé.
    Je refuse de naître tant que vos conditions ne sont pas revues et corrigées à mon avantage.

    Je veux être quelqu’un, moi, et non un pantin !
















     
    <script language="javascript" type="text/javascript">   WEBO_ZONE=1;   WEBO_PAGE=1;   webogold_ok=0;</script><script language="javascript" src="http://script.weborama.fr/gold.js" type="text/javascript"></script><script language="javascript" type="text/javascript">   if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);}</script> 

  • Commentaires

    1
    charliebregman
    Lundi 15 Octobre 2007 à 23:55
    Une petite re-diffusion, mais pour nombreux d'entre vous, il s'agira d'une nouveaut?))

    Je suis pris par le temps, en ce moment, et culpabilise de ne pas plus pouvoir alimenter ce blog que je le fais. Patience ... et merci (pour cette patience) !!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :