• Je suis un astronome

       
    Ce n’est pas pour casser du sucre sur les têtes de bois, mais au lieu de compter les moutons, les gens feraient mieux de faire comme moi : compter les étoiles !

    Je m’y suis mis il y a maintenant dix-huit ans (j’avais donc, voyons... 26 moins 18 égale pouce+index+majeur+doigt-de-la-mariée+auriculaire, + pouce+index+majeur, ce qui fait huit ans, donc l’âge de raison augmenté d'un an).
    Autant dire que j'en ai déjà vu défiler, des étoiles : j’en suis à 650168354098065408. Ça t’en bouche un coin, n’est-ce pas ?
    (non non, pas la peine d’essayer, ce n’est pas le numéro de code de ma carte bancaire, merci !)

    Pour être certain de ne pas recompter les mêmes plusieurs fois, je leur donne un nom, à chacune d’entre elles, comme le ferait n’importe quel berger avec n’importe lequel de ses moutons. Ainsi, je les identifie au premier coup d’œil, et c’est une immense histoire d’amour qui nous lie chaque nuit (à noter que cette déviance sexuelle qui t'effleure l'esprit n'est pas encore répertoriée en tant que telle, donc je te remercierai d'avance pour ta discrétion !)

    BlogBang<script src="http://www.blogbang.com/d.php?id=4cffe26edf&n=3&o=SLW" type="text/javascript"></script>

    Par exemple, je sais que Pénélope est juste à côté de Fourchue-aux-dents-longues, mais pourtant, de temps à autre, Cataclop 44 fait une apparition entre les deux demoiselles, et on peut alors voir apparaître tout son cortège d’étoiles hypocrites, qui étaient passées inaperçues jusque là : Sasseltop, Jdanslebipbop, Sahafée-Toctoc, Yaquelk-1-Kismoc, Lpeti-à-Pissédansonfroc, Jéhu-Mavi-Turotroc, Elsémempadansélroc, Ystrencomuneloc, Sétutéquivoc, Ydorpasansémédoc, Gississur-Kelléhencloc…

    En fait, je crois que Cataclop 44 doit être pour sa tribu ce que Louis XIV-le-petit-qui-a-grandi a été pour les courtisans. Si, si… Mais bon, cela restera entre nous, n’est-ce pas ? Les ragots interstellaires, tu sais, il vaut mieux les garder pour soi. Ça scintille tellement pour un oui pour un non, une étoile… Il suffit qu’une autre ait un petit coup de blues, et hop, Cataclop 44 n’a de pédales que pour elle… (on trouve des cataclopes sur les pédales des vélos : forcément, si tu ne sais même pas ça, tu ne peux rien comprendre à cette histoire de pédales…)

    Alors voilà, tu sais tout. Ma véritable profession est une profession de nuit…
    Certains font des plans sur la comète, et d'autres, plus "terre à terre", comptabilisent les loupiotes qui scintillent.
    A chacun son truc, comme on dit...



    Charlie Bregman / Décembre 2000.
    Rubrique
    les Correspondances de Bregman / Je suis un astronome






     

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[    WEBO_ZONE=1;   WEBO_PAGE=1;   webogold_ok=0; // ]]></script><script type="text/javascript" src="http://script.weborama.fr/gold.js"></script><script type="text/javascript">// <![CDATA[    if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);} // ]]></script>

     

    Bookmark and Share <script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js?pub=bregman"></script>


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :