• L'amour à la nippone

     

    Mais quelle est donc la marque de ce chocolat ?

     

    Les massages au chocolat, dernière folie des Japonaises pour la Saint-Valentin

     

    TOKYO (AFP) - A la Saint-Valentin, aucun Japonais n'échappe au chocolat, cadeau obligé des amoureux. Mais cette année, la gent féminine, souvent obsédée par sa ligne, dispose d'une échappatoire aux calories: les massages au chocolat.

     

    Tradition importée d'Occident, la Saint-Valentin est devenue au Japon un phénomène commercial béni des chocolatiers, qui réalisent à la mi-février le plus gros de leur chiffre d'affaires.

     

    Outre les amoureux, les employées sont tenues d'offrir à leurs collègues masculins ce que les Japonais surnomment le "Giri choco": "le chocolat obligatoire".

     

    Le Tokyo Prince Hotel, un des palaces de la capitale, propose cette année un "must" pour celles, fortunées, qui veulent se faire d'abord plaisir: un forfait de nuit incluant 75 minutes de massage chocolaté.

     

    "Nous aimerions que les femmes puissent profiter de nos soins pour pouvoir exhaler de douces effluves en proclamant leur amour à leur mari ou à leurs petits amis", explique Nana Ohtsuka, responsable commerciale de l'hôtel.

     

    Certes, reconnaît Mlle Ohtsuka, ces soins onéreux (50.000 yens, soit 317 euros, nuit comprise) sont réservées à une élite.

     

    Toutefois, "de plus en plus de jeunes Japonaises aspirent à prendre soin d'elles et sont prêtes à dépenser leur argent pour se faire égoïstement plaisir le jour de Saint-Valentin", se félicite-t-elle.

     

    L'hôtel fait la promotion du bienfait du cacao pour la peau.

     

    Parmi les soins, les masques à base de pâte chocolatée adoucissent la peau et aident à se débarrasser du stress grâce à la présence de caféine et de polyphénols, assure Yuri Nakaone, porte-parole de l'hôtel.

     

    Les clientes peuvent ensuite recouvrir leur corps de pâte d'amande et s'envelopper d'une couverture spéciale, qui favorise la transpiration, explique une masseuse: "On élimine ainsi toxines et graisses".

     

    Malheureusement toutes ces tentations sucrées risquent de "susciter l'envie de manger du chocolat", reconnaît-elle en riant.

     

    D'autre commerçants futés ont pensé à un autre moyen de résister au péché mignon: les bijoux de pacotille qui n'ont du chocolat que l'aspect et la couleur.

     

    Colliers, bagues, tiares, décorations de téléphones portables, le chocolat est décliné sous toutes ses formes... en plastique.

     

    "Les femmes adorent la bijouterie et les sucreries, il s'agit donc du cadeau idéal à faire à vos amies ou à vous même", vante Takahiro Tonami, un commerçant dont c'est la spécialité.

     

    Il voudrait que les Japonaises arborent ses fantaisies chocolatées, comme n'importe quel autre bijou, avec leur inséparable sac de luxe français.

     

    Yuki Yamaguchi, 30 ans, n'est pas totalement convaincue: "Ces bijoux amuseraient sans doute mes amies, si je leur en offrais. En ce qui me concerne, je réfléchirais à deux fois avant de les porter dans le métro ou dans la rue".

     

     

    sources : Yahoo news

     

     

    <script language=javascript type=text/javascript> WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0;</script> <script language=javascript src="http://script.weborama.fr/gold.js" type=text/javascript></script> <script language=javascript type=text/javascript> if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);}</script>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :