• La débandade

    La femme :<o:p></o:p>

    — Tu veux qu’on parle ?<o:p></o:p>

    L’homme :<o:p></o:p>

    — Non.<o:p></o:p>

    La femme :<o:p></o:p>

    — Tu ne veux pas qu’on en parle ?<o:p></o:p>

    L’homme :<o:p></o:p>

    — Non, non …<o:p></o:p>

    — Ça te ferait peut-être du bien, non, d’en parler ?<o:p></o:p>

    — Mais non. Puisque je te dis que non ! Tu ne vas pas me seriner toute la soirée, non ?<o:p></o:p>

    — Bon, bon. Moi, tu sais, je disais ça pour te rendre service, pas pour t’énerver.<o:p></o:p>

    — Je n’ai pas besoin qu’on me rende service. Encore moins que ce soit toi qui me rendes service. S’il y a bien une chose à laquelle il serait de bon ton que tu t’abstiennes, c’est bien de me rendre service ! Tu te rappelles, la dernière fois que tu m’as rendu service ?<o:p></o:p>

    — On ne va pas revenir là-dessus…<o:p></o:p>

    — Eh bien abstiens-toi ! Crois-moi, l’abstinence, c’est encore ce qui te va le mieux !<o:p></o:p>

    — Tu es dur.<o:p></o:p>

    — C’est pas vrai. Je suis mou. Je suis tout mou, tout flop, je traîne une fatigue généralisée de laquelle rien ne viendrait à bout. Alors ne me dis pas que je suis dur, je t’en supplie ! Pas d’ironie entre nous !<o:p></o:p>

    — Tu veux manger quelque chose ?<o:p></o:p>

    — Je t’ai demandé quelque chose ?<o:p></o:p>

    — Oh là là ! Tu n’es pas facile, tu sais ?<o:p></o:p>

    — Pourquoi est-ce que tu essaies toujours de te rendre utile ? C’est un monde, ça, tout de même ! Tu ne peux pas me foutre la paix, comme tout le monde, te taire une fois pour toutes, et qu’on n’en parle plus ? C’est pas possible, ça ! A croire que tu m’as épousé exprès pour me faire chier !<o:p></o:p>

    — Mais non, mon chéri …<o:p></o:p>

    — Mais si ! Mais si ! Il n’y a pas de « mais non » ! C’est la vérité ! Ce n’est pas vrai, que tu m’as épousé pour me faire chier ? C’est pas vrai que tu savais pas quoi faire de ta vie et que tu voulais à tout prix gâcher celle d’un abruti comme moi ? Ose me dire que ce n’est pas vrai !<o:p></o:p>

         Si vraiment c’est ce que tu veux entendre : oui, c’est vrai, mais bon …<o:p></o:p>

    — Ah ! Elle avoue ! La salope ! Tu devrais avoir honte de tes actes, te faire toute petite et disparaître à jamais ! Au lieu de ça, Madame persiste et signe : « Oui, c’est vrai, mais bon … » Mais bon, quoi ? Hein ? Mais bon, quoi ? On ne va pas en faire tout un plat, c’est ça ? Tu gâches ma vie entière parce que tu ne sais pas quoi faire de la tienne, et c’est tout ce que tu trouves à dire ?<o:p></o:p>

    — Tu ne devrais pas t’énerver comme ça.<o:p></o:p>

    — « Tu ne devrais pas t’énerver comme ça … C’est pas bon pour ta santé, tu vas encore te faire un ulcère, on va encore devoir t’emmener à l’hôpital et tu vas y rester toute la journée … » Ça va ! Je la connais, la chanson ! Je la connais ! Ça fait dix ans que je l’entends sous tous les tons ! Non mais, franchement, tu n’as rien à te reprocher ? Rien à regretter ? Tu n’as pas la bile qui foisonne et le remords qui te ronge, après tout ce que tu m’a fait ?<o:p></o:p>

    — A quoi ça sert ?<o:p></o:p>

    — Ah, ça … Il fallait bien s’y attendre ! Je reconnais bien là ton fatalisme ! J’hallucine … J’hallucine, bon sang ! Mais c’est un vrai cauchemar, cette femme-là ! Même pas moyen de se jeter par la fenêtre, en plus ! Même pas moyen d’en finir une fois pour toutes ! J’hallucine ! Putain de bon dieu de bordel de merde : c’est surréaliste, ce qui m’arrive ! J’hallucine grave, c’est pas possible !<o:p></o:p>

    — Calme-toi. Assieds-toi !<o:p></o:p>

    — Tu es marante, toi ! Il n’y a même pas de chaise, dans cette piaule ! Un lit pour deux, et même pas de chaise ! Ah, les radins ! C’est diabolique, comme ils sont devenus radins ! Putain ! J’hallucine !<o:p></o:p>

    — Assieds-toi, je te dis ! On va trouver une solution.<o:p></o:p>

    — Comment ça, trouver une solution ? Ça fait trois mois, que je ne bande plus !

     

     

     

     

     

     

    <o:p></o:p> 

    <script language="javascript" type="text/javascript">// <![CDATA[ WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0;]]></script> <script language="javascript" type="text/javascript" src="http://script.weborama.fr/gold.js"></script> <script language="javascript" type="text/javascript">// <![CDATA[ if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);}]]></script>


  • Commentaires

    1
    visiteur_Alkazar
    Mardi 6 Novembre 2007 à 22:30
    L'angoisse !
    Mais la v?table angoisse de l'?ivain, ce n'est pas plut?e ne plus avoir d'inspiration ? lol
    2
    charliebregman
    Mercredi 7 Novembre 2007 à 21:52
    Et tu crois qu'on la tient d'o?'inspiration ?! ;o)
    3
    ton cousin
    Mardi 13 Avril 2010 à 17:54
    Prescription éléphantesque :

    si un jour, tu te réveilles avec la peur de bander, attache-toi le troène à l'acacia et remue-toi les pastèques en sauce salade.
    4
    charliebregman Profil de charliebregman
    Mercredi 14 Avril 2010 à 21:02
    Désolé de te contredire, cousin, mais%u2026 tu te "trompes" énormément !
    5
    Aurore
    Lundi 21 Mars 2011 à 20:19
    Wahou le sketch ! Je veux voir la version video !
    6
    charliebregman Profil de charliebregman
    Mercredi 23 Mars 2011 à 13:14
    Version video sponsorisée par viagra ?!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :