• La résolution

     

    Fort heureusement pour moi, l’enseignant de psychologie me fit entrevoir une lueur d’espoir dès le lendemain. Comme ma note avait été très bonne lors de mon précédent examen, je lui avais demandé si je pouvais être exempté de psychologie pour mon redoublement :

    « — Il n’existe théoriquement pas de note « au placard », comme on dit ! Il vous faudra donc repasser l’examen. Cependant, en acceptant d’effectuer un travail personnel en complément, ce sera la meilleure note des deux qui sera retenue, ce qui vous donne une chance supplémentaire de réussir. »

    Je faillis dire que j’aurais du mal à trouver le temps libre pour le faire, mais il me devança, devinant mes pensées :

    « — Le thème du travail personnel peut également être défini dès le début de l’année … »

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    C’est grâce à lui que je compris que j’avais tout intérêt à profiter au maximum de mon premier semestre « allégé » pour me préparer au mieux au terrible parcours du second semestre. En vérité, j’avais de la chance dans mon malheur, car la situation aurait pu se trouver totalement inversée, m’obligeant à un tour de force dès le premier semestre, sans me laisser le temps d’assurer la moindre prise.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Je passai donc tout mon premier semestre dans la bibliothèque de l’école, à anticiper sur l’épreuve fatidique qui allait le seconder.

    Je lus tous les ouvrages inimaginables, des interviews des plus illustres architectes, jusqu’aux poussiéreuses thèses des anciens étudiants de l’école.

    Le visage des bibliothécaires avait toujours fini par m’être le plus familier des établissements que je fréquentais. Cela continuait : mon inscription m’avait coûté plus de deux mille francs, j’allais au moins les amortir en lectures !

    <o:p> </o:p>

    L’année de mes vingt ans fut donc marquée par de longues heures d’études. Lorsque certains étudiants de Maths Sup ou Maths Spé me parlaient de leur calvaire, j’étais au moins capable de les comprendre, songeant que, pour moi, le pire restait encore à venir … « Ma vie sera la création ! » me répétais-je comme une litanie.

    Me connaissais-je au moins suffisamment pour l’affirmer ? Peut-être avaient-ils raison, tous, après tout ? Peut-être n’étais-je pas fait pour devenir architecte ?

    Dans le doute, ce soir-là de trente et un décembre, je pris cependant la plus sage résolution que l’on puisse prendre dans une vie : chaque jour, je tiendrais désormais un journal de la pensée, une sorte de carnet de bord très scrupuleux de mon moi le plus profond.

    La traversée de l’année à venir s’annonçait très longue et difficile : il me fallait un journal de bord, un journal où tout serait soigneusement consigné pour qu’au moins, au grand jour du grand naufrage, si celui-ci devait effectivement subvenir, mon âme tout entière y retrouve sa bouée.

    Car : « Le penseur, et de même l’artiste, qui a mis en sûreté le meilleur de lui-même dans des œuvres, ressent une joie presque maligne quand il voit comment son corps et son esprit sont par le temps brisés et détruits lentement, comme s’il voyait d’un coin, un voleur travailler son coffre-fort, sachant, lui, que le coffre est vide et que tous ses trésors sont sauvés. » (Nietzsche ; Humain trop humain)<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

     

    <script language=javascript type=text/javascript> WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0;</script> <script language=javascript src="http://script.weborama.fr/gold.js" type=text/javascript></script> <script language=javascript type=text/javascript> if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);}</script>

  • Commentaires

    1
    visiteur_Lili
    Jeudi 27 Septembre 2007 à 13:33
    Illustration tr?appropri?:)
    2
    charliebregman
    Vendredi 28 Septembre 2007 à 20:16
    Il n'y a pas plus appropri?en effet ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :