• Le meilleur guide d'autoédition, c'est le succès des auteurs auto-édités

    Sam avait un bon travail.
    Ses parents étaient fiers
    de raconter autour d'eux
    combien leur fils avait réussi.
    Il avait rapidement grimpé les échelons
    de sa hiérarchie, et il était maintenant
    le responsable de son service.
    Son salaire lui permettait
    d'emmener sa femme et ses enfants
    à l'autre bout du monde,
    d'offrir de bons cadeaux à tous ceux
    qu'il aimait, tant et si bien que personne
    n'avait rien vu venir…

    Lorsqu'il posa sa démission,
    tout le monde crut à une blague.
    Pourtant, Sam ne plaisantait pas.
    Si quelqu'un avait pris la peine
    de creuser un peu derrière les apparences,
    il n'aurait pas mis longtemps pour s'apercevoir
    que Sam n’était absolument pas heureux,
    et cela, depuis plusieurs années.

    Certes, il avait réussi sa vie,
    mais était-elle vraiment SA vie à lui ?
    N'avait-il pas cherché simplement
    À rendre heureux
    tout le monde autour de lui,
    et au détriment de son propre équilibre ?
    N'avait-il pas renoncé à son propre bonheur, en réalité ?
    N'avait-il pas effectué tous ses choix majeurs
    en fonction du regard des autres ?

    Sam a fait une grosse dépression.
    Son corps lui a juste rappelé
    qu'il n'avait plus assez
    d'énergie disponible
    pour effectuer des tâches
    qui n'en valaient pas la peine
    à ses propres yeux.

    Et vous ?
    Où en êtes-vous dans votre vie ?


    Vous aimez écrire ?
    Vous avez des choses à partager ?
    Mais vous reportez ce rêve à plus tard ?
    Vous pensez que vous n’avez pas de talent ?
    Que vous n’aurez pas de lecteurs ?
    Que les maisons d’édition ne voudront pas de votre manuscrit ?

    Et si vous vous trompiez ?

     

    Prix_amazon_autoedition_2015


    Je ne compte plus les auteurs indés
    interviewés sur ce site, qui ne regrettent
    pas leur choix de l'auto-édition.
    Pour certains, c'était un vrai choix.
    Pour d'autres, c'était plutôt un choix par dépit.
    Leur manuscrit avait été refusé par les éditeurs
    et l'auto-édition s'était alors imposée comme s
    seule voie possible vers un lectorat.

    Peine perdue ?

    Oh que non !
    Combien de succès, aujourd'hui, parmi les livres auto-édités ?
    Savez-vous que 40% des meilleures ventes d'ebooks d'Amazon
    sont des ouvrages auto-édités ?

    Ça fait rêver, pas vrai ?

    Commençons par un point de vue très terre à terre,
    avec un petit exercice de calcul :

    Un auteur publié par un éditeur touche 8% du prix HT du livre.
    Soit, sur un livre vendu à 20 €, des royalties à 1.50 €.
    Comme il s'agit d'un auteur inconnu, qui publie son premier roman,
    les statistiques lui accordent un objectif moyen de 700 ventes.
    Pas plus.
    Il touchera donc, en moyenne
    (souhaitons pour lui qu'il échappe à cette moyenne
    et rencontre un meilleur succès),
    700 x 1.50 = 1050 € (avant prélèvement de ses impôts).

    En comparaison, un auteur auto-édité
    sur une plateforme comme Amazon, par exemple
    (mais ce n'est pas la seule…)
    met en vente son roman à 2.99 €,
    soit le prix plancher pour bénéficier de royalties à 70%.
    Une fois la TVA déduite (5.5%), ainsi qu'une commission
    de téléchargement d'environ 0.10 €, il lui reste donc :
    1.90 € de royalties.

    CHOC.

    « Oui mais… »
    Non, je vous coupe tout de suite : un auteur auto-édité
    parvient à vendre bien plus que 700 exemplaires
    de son roman !
    J'en veux pour preuve que même moi,
    qui ai commis toutes les erreurs inimaginables
    du point de vue des stratégies marketing,
    de la communication, etc.,
    j'ai aujourd'hui un roman "Vivement l'amour"
    qui approche les 2000 exemplaires écoulés.

    « Oui mais… »
    Non, désolé, je vous coupe aussi :
    je ne fais pas du tout partie des auteurs qui vendent le plus.
    Certains ont dépassé les 10.000 exemplaires rien que sur Amazon.
    Et en terme de revenus, entre 4 et 7 auteurs sur les 130 ayant
    répondu à mon enquête de l'automne dernier,
    gagnent plus de 2000 € par mois rien qu'en vendant leurs ouvrages !
    (et je ne parle pas des 3 auteurs qui ont clairement déclaré que
    leurs revenus dépassaient les 5000€ chaque mois)

    En auto-édition, financièrement parlant,
    on assiste donc à une REDISTRIBUTION DES CARTES
    avec deux grands gagnants a priori :
    - l'auteur
    - le lecteur

    Je ne reviendrai pas sur mes considérations au sujet
    de la place de l'auteur dans l'industrie du livre :
    j'en parle déjà bien assez clairement dans mes livres
    "Écris ton livre" et "L'auto-édition pourquoi comment pour qui".
    La brèche est faite. À chacun de s'y engouffrer.

     

    Guide_Autoedition_charlie_bregman


    Les rebelles systématiques du changement,
    à moins qu'ils ne soient que des opposants de la rébellion des auteurs,
    prétendent, sans avoir jamais fait l'effort d'ouvrir un ouvrage auto-édité,
    que ces livres sont truffés de fautes, mal écrits, et pire encore,
    d'un contenu absolument déplorable.
    Je compte parmi ces virulents défenseurs de la culture française
    des lecteurs qui se sont un peu embourgeoisés,
    des journalistes que les éditeurs invitent régulièrement à partager
    des petits fours en célébration d'un nouveau succès d'édition annoncé,
    ou encore des libraires (et même certains d'entre eux qui se disent indépendants)
    qui reçoivent les auto-édités à grands coups de balais,
    ou à l'huile chaude pour les plus moyen-âgeux.

    Normal : les auto-édités trainent derrière eux leur étiquette
    d'écrivain raté, refusé maintes et maintes fois par les maisons d'édition.

    C'est mal connaître l'auto-édition.
    Car en pensant de la sorte,
    on parle en réalité d'auto-publication.


    OUI : n'importe qui peut publier n'importe quoi sur Internet.
    Sans correction, sans égard, sans respecter qui ce soit, et
    s'auto-proclamer ainsi auteur parmi les plus grands auteurs
    avec un pitoyable papier en guise de chef d'œuvre.

    Oui, mais… !
    Est-ce qu'on ne prendrait pas, excusez-moi l'expression,
    les lecteurs pour des cons, d'accorder un succès à un livre
    de ce niveau ?

    Même si le niveau d'orthographe a largement baissé depuis une ou deux générations,
    même si les maisons d'édition publient de plus en plus des livres truffés de fautes
    (au début, j'en avais le souffle coupé ; ensuite, je les listais sur des papiers ;
    finalement, j'ai laissé tomber…),
    ne vous méprenez pas :
    un ouvrage publié pour soi ne sortira jamais du petit cercle familial
    de l'auteur lui-même.

    L'auto-édition est la renaissance d'un métier d'auteur, qui,
    au lieu de bénéficier de l'œil attentif et bienveillant d'un éditeur
    (attention, tous les éditeurs ne possèdent pas cet œil bienveillant,
    ne vous laissez pas avoir !),
    décide de partir à la conquête de son lectorat
    de lui-même.

    L'auto-édition consiste donc à écrire
    POUR UN LECTORAT.

    Et non plus que pour soi ;-)

    Dès le moment où l'on écrit pour être lu,
    on doit se soucier de la forme, du fond,
    et aussi maîtriser tout l'art du marketing et de la promo.

    Le livre a besoin d'une bonne couverture,
    il a besoin d'un bon résumé,
    il a évidemment besoin d'une "plume", d'un style bien à lui,
    et d'un univers à partager.


    Vous avez des choses à partager ?
    Des choses à dire mais surtout une plume pour les écrire ?
    Alors je n'ai qu'un conseil à vous donner :

    FONCEZ !



    Écrivez-le, ce livre dont vous avez toujours rêvé !
    Lancez-vous !
    Intéressez-vous à cette opportunité énorme qui s'offre à vous
    de pouvoir rencontrer vos lecteurs !
    Ayez l'ambition, avant même de caresser le rêve de pouvoir trouver un éditeur
    qui fera de votre livre un objet sacré des têtes de gondoles des libraires,
    de devenir un succès de l'auto-édition !

    Depuis quelques semaines (et ça va s'accentuer dans les médias dès les prochains jours)
    on commence ENFIN à s'intéresser aux auteurs auto-édités !

    Enfin, nous allons peut-être pouvoir entendre,
    dans les médias, que des auteurs dont on ne parle jamais
    ont réussi à vendre des dizaines de milliers d'exemplaires
    d'un de leurs bouquins, rien que parce que
    des lecteurs l'ont aimé !


    Fabuleux, non ?


    Alors, pour ceux qui veulent en savoir plus,
    intéressez-vous de près à ce tsunami annoncé.

    Et pour ceux qui craignent que les petites affaires des éditeurs,
    des diffuseurs, des libraires, etc. en pâtissent, qu'ils se rassurent :
    les éditeurs, les diffuseurs, les libraires et caetera
    ont toujours toute leur place dans le business du livre.
    À eux de faire l'effort de s'adapter au monde qui change,
    en faisant preuve d'intelligence, d'adaptation, d'imagination et d'innovation.
    Comme tout le monde.


    Faites bon accueil à LA RENTRÉE DES INDÉS, sur IggyBook.
    40 auteurs y participent.
    Babelio, ActuaLitté et iBooks sont partenaires de l'événement.

     

    Rentrée_des_indés_2015



    Écoutez les témoignages des heureux gagnants du premier Prix Amazon de l'Auto-édition, décerné par Lorànt Deutsch :
    - Amélie Antoine, Prix Amazon de l'Auto-édition 2015 : son interview sur ce site des Auteurs Indépendants
    - Isabelle Rozenn-Mari, coup de cœur des lecteurs Amazon
    - Solène Bakowski, prix spécial du jury

     

    Prix_Amazon_Autoédition_2015

    Photo source article publié par Direct Matin


     


    Solène Bakowski, interviewée par IDBOOX.


    Alors ?
    Et vous ?
    Quelle sera votre aventure, dans l'auto-édition ?

    Encore besoin d'élan ?


    Je fais partie des papis de l'auto-édition ;-)
    Vous voulez savoir comment tout a commencé, pour moi ?


    Découvrez l'album "Storytelling" de mon profil Facebook Charlie Bregman.


    https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10205217578056036.1073741829.1143580870&type=3&pnref=story


     

    RentreedesIndes_2015_charlie_bregman

  • Commentaires

    1
    Mardi 13 Octobre 2015 à 08:46
    Super article, Charlie ! Tellement vrai... on est vraiment à une époque charnière et hyper importante pour les auteurs. Le monde du livre est vraiment bouleversé et j'espère aussi que les libraires et éditeurs trad sauront s'adapter et se renouveler. Je suis ravie pour les lauréats du prix, et cette Solène Bakowski me plaît beaucoup. A très vite :) Marjorie
    2
    Lundi 26 Octobre 2015 à 23:48
    Merci Marjorie pour ton message ! Plein d'opportunités à qui saura en profiter ;-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :