• Le rendez-vous

     

    Vous êtes arrivé à l’heure au rendez-vous.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Un peu plus, vous étiez en retard, et vous avez même pris des risques inconsidérés pour arriver à l’heure. Cependant, au final, tout cela n’était pas nécessaire, car elle, elle n’est pas encore arrivée.<o:p></o:p>

    Ah. C’était bien la peine !<o:p></o:p>

    D’un côté, vous êtes rassuré : vous allez pouvoir reprendre votre souffle tranquillement, travailler votre posture, votre allure, votre sourire et votre carrure. Mais, de l’autre, un doute subsiste : votre montre est-elle à l’heure ?<o:p></o:p>

    Allons ! Du calme !<o:p></o:p>

    Votre montre est forcément à l’heure : le passant à qui vous venez de la demander vous a donné la même !<o:p></o:p>

    Bon. Soit !<o:p></o:p>

    Alors, il faut se résigner : c’est elle qui est en retard !<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Cinq minutes passent.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Là, votre patience commence à gamberger. Tous ces gens, autour … Les avez-vous seulement dévisagés ? Peut-être qu’elle s’y est cachée, pour vous observer, pour rire de vous, de votre inquiétude et de vos impatiences ? Un à un, vous les défiez du regard : non, pas celle-ci … Pas celle-là non plus. Celle-ci est trop grosse. C’est pas elle. Celle-ci est décidément beaucoup trop maigre. L’on peut aisément se déguiser en grosse, mais beaucoup plus difficilement se métamorphoser en maigre. Et celle-ci ? Non. Trop hystérique, trop exposée, pas assez discrète. Et elle ? Elle fume comme un pompier ? Alors ce n’est pas possible : elle, vous ne l’avez jamais vue fumer. Elle déteste l’odeur de la cigarette, et ce serait vraiment abusé de sa part de passer d’un extrême à l’autre dans le seul et unique but d’observe votre comportement vis-à-vis de son faux retard ! Alors …<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Elle n’est toujours pas là ?<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Un coup d’œil à la montre. Dix minutes de retard.<o:p></o:p>

    Décidément, elle exagère !<o:p></o:p>

    Même pas un banc pour s’asseoir ? Même pas un endroit où cligner de l’œil tranquillement, épier en toute sérénité, observer sans être observé ? En plus, il fait froid. On a tendance à avoir la goutte au nez, lorsqu’il fait froid, et ça ne se fait pas, de sortir son mouchoir à un rendez-vous galant ! Ce n’est pas élégant, de se moucher ! Ce n’est pas viril, d’avoir la goutte ! En plus, faut-il réciter le b-a-ba de l’homme idéal ? Allez ! Un petit récapitulatif mental ne fait pas de mal. C’est discret, et ça peut rapporter gros. L’homme idéal, donc, est un homme qui ne possède de mouchoirs que pour les tendre à sa dulcinée dans le besoin. Il ne crache pas, ne se racle pas la gorge, ne se gratte pas ni le nez ni les couilles, ne se renifle pas les aisselles en public, ne fait pas de grimaces, ne pète pas, ne fatigue pas, ne s’impatiente pas, ne ronfle pas et ne gesticule pas, et n’a pas le nez qui coule et les yeux qui pleurent.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Alors !<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Oui, c’est dur.<o:p></o:p>

    Si, au moins, on pouvait être certain de ne pas la voir arriver avant deux bonnes minutes … Mais non ! Elle peut surgir à n’importe quel moment, de n’importe où !<o:p></o:p>

    Quelle idée d’être arrivé en premier ! Se faire attendre, c’est le privilège de ceux qui mènent l’autre par le bout du nez : vous auriez dû y penser ! Désormais, c’est elle, qui tient les rênes ! On ne le répètera jamais assez : la précipitation est toujours mauvaise conseillère !<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Allons, vous n’allez pas vous faire du mauvais sang, tout de même : il est déjà arrivé qu’elle termine son travail un peu plus tard que prévu, non ? Les petits imprévus, c’est une chose prévisible, dans le monde du travail, non ?<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Il faut trouver quelque chose à faire, parce que l’attente se fait longue, tout de même !<o:p></o:p>

    Quand vous songez à ce petit jogging auquel vous avez dû renoncer exprès pour être à l’heure à ce rendez-vous … Maintenant, c’est trop tard ! Pas possible de courir. Pas possible de s’éloigner. Il suffirait que vous vous absentiez trente secondes pour qu’elle arrive à ce moment-là et vous reproche encore le fait d’être en retard. Vous n’êtes pas fou ? Vous n’allez quand même pas lui faire ce cadeau ?<o:p></o:p>

    Allez ! Il ne reste plus qu’à faire les cent pas sur place. Le problème, c’est que vous passez pour un type qui a vraiment envie de pisser, là … La virilité, je vous le rappelle, c’est avant tout de la fermeté dans le comportement, du stoïcisme rassurant, du sang-froid en n’importe quelle circonstance.<o:p></o:p>

    Donc, on ne s’impatiente pas. On peut bouillir à l’intérieur, mais surtout, il ne faut pas que ça se voit.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ah ? Presque un quart d’heures ?<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Là, il y a un problème. Quelle idée d’avoir oublié le téléphone portable ! C’est quand on en a le plus besoin qu’on ne l’a pas ! Si ça se trouve, elle a déjà cherché à vous joindre des dizaines de fois et vous poireautez pour rien !<o:p></o:p>

    Elle fait tout de même un métier dangereux, quand vous y pensez. N’importe quel taré peut lui sauter dessus, pas vrai ?<o:p></o:p>

    Et si … il lui était arrivé quelque chose ?<o:p></o:p>

    Oh, mince ! Elle n’a pas fait la vaisselle, ce midi …<o:p></o:p>

    Non, c’est vraiment dégueulasse, de penser à ça en premier. Ça peut être grave, s’il lui est arrivé quelque chose.<o:p></o:p>

    Un accident de voiture ?<o:p></o:p>

    Comment ça se passe, quand on meurt dans un accident de voiture ? On ramasse le corps et on l’amène à la morgue en attendant que quelqu’un se présente comme étant un membre de la famille ? Non : les gendarmes doivent jeter un œil aux papiers d’identité. Après, ils passent un coup de fil à tous les gens du même nom qui sont dans le bottin, jusqu’à ce qu’il y en ait un qui semble être affecté par la nouvelle. Oui, ça doit être ça.<o:p></o:p>

    Pas de bol. Ses papiers sont à son nom de jeune fille, et aucun membre de sa famille ne figure dans le bottin. Ils ont tous des portables.<o:p></o:p>

    Elle a peut-être une photo de vous ? Un petit mot signé de votre part ?<o:p></o:p>

    « Je t’aime ! signé ton petit lapin en sucre … », ça ne doit pas trop le faire, ça, comme indice, pour retrouver l’auteur du truc.<o:p></o:p>

    Ce doit être un vrai casse-tête, le métier de recouvreur de familles.<o:p></o:p>

    Bah … On n’en est pas là. Il ne faut pas dramatiser. Après tout, cette écervelée a peut-être tout simplement oublié le rendez-vous …<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Vingt minutes.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ce n’est plus possible.<o:p></o:p>

    Elle n’a pas pu oublie le rendez-vous. Une femme n’oublie jamais une invitation au restaurant, c’est bien connu ! Il faut arrêter de se mordiller les lèvres jusqu’au sang et dévisager tous les visages qui débouchent de la sortie de métro avec autant d’anxiété !<o:p></o:p>

    Qu’est-ce que vous allez faire, si elle est décédée ?<o:p></o:p>

    Vos projets ? Votre enfant ? Vos souvenirs ? Vos fous rires, vos voyages, vos regards complices, vos étreintes réconfortantes et vos plaisirs tellement bien partagés, c’est fini, tout ça ?<o:p></o:p>

    Mais c’est atroce ! Ça ne peut pas se finir comme ça, une histoire d’amour pareille ! Et puis, vous n’êtes rien, sans elle ! Vous ne savez même pas remplir un frigo, même pas faire le ménage, même pas faire la lessive … Et puis l’enfant, qui va l’éduquer ?<o:p></o:p>

    En fait, vous êtes une merde. Vous vous rendez compte que vous n’êtes qu’une merde, et que vous n’êtes rien en dehors du regard qu’elle a l’habitude de porter sur vous ! Toute votre virilité, là, vos grands airs, vos beaux costumes bien repassés et vos belles cravates, tout ça, ce n’est que du vent, que du dérisoire, que du maquillage et de l’ornement. Votre vie n’est qu’une mascarade, et vos responsabilités professionnelles, en réalité, ne sont que de simples et vulgaires jeux de rôles mal distribués !<o:p></o:p>

    A ce moment précis de l’attente, vous touchez enfin à l’essentiel de votre vie : si vous n’existez pas précisément pour quelqu’un, il n’y a aucune raison concevable pour que vous existiez véritablement.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ah ! La voilà !<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Vite. Se ressaisir !<o:p></o:p>

    Vous la laissez avancer encore un peu, et puis vous lui lancez à la figure :<o:p></o:p>

    — Putain ! Ça fait une demi-heure que je t’attends ! Tu te fous de ma gueule ?<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    La soirée restaurant est gâchée.

    Vous n’allez faire que vous disputer …

     

     

    <script language=javascript type=text/javascript> WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0;</script> <script language=javascript src="http://script.weborama.fr/gold.js" type=text/javascript></script> <script language=javascript type=text/javascript> if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);}</script>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :