• Quand tu veux expliquer à un jeune que toi aussi tu es sur internet, que tu as un blog, que tu surfes, que tu es un vrai geek et que tu adores les widgets, si tu ne commences pas par lui dire que tu as un profil facebook, pisses dans un violoncelle.

    Non pas que le jeune soit un violoncelle, mais c'est une image.

    Une image musicale, si l'on peut dire.

    Et comme moi, je suis plutôt direct et que je n'aime pas perdre mon temps, le jeune, maintenant, je lui mets tout de suite les pendule à l'heure et je lui montre midi à ma porte comme ça :

    Charlie Bregman

    Créez votre badge


    Là, tout de suite, le dialogue est tout de suite plus facile.

    Le jeune sort sa carte facebouc, il devient mon ami et je deviens son ami, nous ne nous faisons pas de bouffes pour autant, mais ça y est, si jamais je ne sais pas chez qui dormir, sur internet, j'ai toujours un mur sur lequel laisser un message...

    Après ça, tout rentre dans l'ordre.

    Je reprends ma vie normale extra-internaute et je me dis qu'internet est quand même formidable.

    Mais cette grande chèvre, là, en face de chez moi, qui rigole tout le temps très fort même que je suis obligé de fermer les fenêtres pour pouvoir bosser, elle en a un, elle, de bouc, sur le net ?

    Il va falloir que je tire ça au clair.

    Prendre le taureau par les cornes et descendre lui demander.

    Ah, si les escaliers étaient aussi pratiques que les demandes d'ajouts, ce serait déjà fait...

    Et ma timidité... éradiquée !

    PS. Toi aussi, tu deviens mon ami(e) ? Embarassé

    Bookmark and Share <script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js?pub=bregman"></script>


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique