•  

     

     

         Qui êtes-vous ?<o:p></o:p>

         Je ne suis pas habilité à te répondre. <o:p></o:p>

         Je suis mort ?<o:p></o:p>

         En quelque sorte.<o:p></o:p>

         Qu’est-ce qui m’est arrivé ?<o:p></o:p>

         A force de prendre des risques, on finit toujours par provoquer l’accident.<o:p></o:p>

         Ah, oui ! Je me souviens, maintenant : je rentrais du travail, et puis, je ne sais pas pourquoi, ce type a grillé la priorité …<o:p></o:p>

         Tu roulais vite.<o:p></o:p>

         J’étais pressé. Ma femme repartait au travail à treize heures, et je n’ai pu quitter le mien qu’à moins dix.<o:p></o:p>

         Tu n’assumes donc pas tes responsabilités dans cet accident ?<o:p></o:p>

         Je roulais peut-être vite, mais prudemment. C’est ce type, qui a tout provoqué !<o:p></o:p>

         Tu aurais pu l’éviter si tu n’avais pas roulé à cette vitesse.<o:p></o:p>

         Avec des si, on met Paris en bouteille !<o:p></o:p>

         Avec plus de sagesse, on s’évite bien des problèmes.<o:p></o:p>

         Mais enfin ! Je suis victime, après tout ! L’autre, d’ailleurs, qu’est-ce qui lui est arrivé ?<o:p></o:p>

         Rien. Il est vivant.<o:p></o:p>

         Ah ! Vous voyez ! C’est bien moi qui suis à plaindre.<o:p></o:p>

         Es-tu vraiment à plaindre ?<o:p></o:p>

         Je suis quand même mort !<o:p></o:p>

         Pas mort, non. Pas encore. Pour le moment, tu n’es que dans le coma.<o:p></o:p>

         Je suis dans le coma ?<o:p></o:p>

         Oui.<o:p></o:p>

         Et que va-t-il m’arriver, après ? Je vais m’en sortir ?<o:p></o:p>

         On ne sait pas encore.<o:p></o:p>

         C’est quoi, ici ? Le paradis ? L’enfer ? Une salle d’attente pour l’un ou l’autre ?<o:p></o:p>

         Oublie tous ces clichés dénués de tout fondement.<o:p></o:p>

         Vous n’avez pas répondu à ma question.<o:p></o:p>

         Disons qu’ici, il va falloir t’habituer à la sincérité.<o:p></o:p>

         Je vais être jugé ?<o:p></o:p>

         En quelque sorte.

    <o:p>    </o:p>C’est mon jugement, c’est ça ? Vous êtes mon bourreau ?

     

     

    [tourner la page vers Acte I article 2]

     

    <script language="javascript" type="text/javascript">// <![CDATA[ WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; // ]]></script><script language="javascript" type="text/javascript" src="http://script.weborama.fr/gold.js"></script><script language="javascript" type="text/javascript">// <![CDATA[ if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);} // ]]></script>

    Bookmark and Share <script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js?pub=bregman"></script>


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique