• Pour information, j'ai fait parvenir un exemplaire commercial de l'avant-première édition à trois grandes lectrices blogueuses. D'abord pour avoir leur avis objectif… et ensuite en échange d'une critique  concernant le livre (positive ou pas) sur leur blog.

    C'est Mina qui rend son verdict la première. Vivement l'amour est-il un livre à conseiller ? Est-ce que ce livre autoédité vaut le coup d'être ouvert, au moins ?!

     

      Avant même d'accepter ce roman, j'avais pu lire le premier chapitre sur le site officiel. De suite, l'écriture de Charlie Bregman m'avait beaucoup plu : elle est très directe, avec beaucoup d'humour.

      Ce roman se veut autobiographique mais c'est une autobiographie fictionnelle bien sûr. Je n'en étais pas certaine au départ et j'avoue avoir trouvé cela à la fois amusant et perturbant de lire quelqu'un qui se confie avec si peu de retenue sur son intimité ; pari réussi donc pour Charlie Bregman qui voulait de la sincérité... mais j'ai été rassurée de savoir que c'était grandement romancé.

      Alors qui est le personnage de ce roman ? eh bien c'est un jeune adolescent de quinze ans, qui se prénomme Charlie, en pleine fleur de l'âge, à son entrée en troisième, il va se retrouver confronté à toutes les indécisions et les contrariétés de l'adolescence, en particulier les premiers émois.

      Bon, j'ai trouvé que l'âge de quinze ne correspondait pas vraiment à tous ses questionnements mais peut-être me trompe-je quant à la maturité de nos ados. Tout le monde le sait, c'est une période la vie que les adultes s'empressent de balayer et qui est pourtant primordiale. Charlie, réécrit en fait son adolescence alors qu'il est adulte. C'est presque une psychothérapie où il analyse avec beaucoup de justesse et d'intelligence les évènements de son passé mais aussi les personnages qui ont fait ce qu'il est aujourd'hui : ses parents, ses amis, ses professeurs....

      Je décernerais la palme d'or au professeur de français qui semble avoir forgé l'écriture de notre auteur...

    "L'écrivain est celui qui nous livre son monde intérieur, et sa mission est un terrible fardeau, car quelles que soient les difficultés, il est toujours seul face à elle. Jamais personne ne pourra venir extraire son trésor à sa place."

     

      Je me suis également délectée du passage chez les grand-parents. Mais le plus grand dilemme de l'adolescence, c'est l'amour et les filles : un mystère à déchiffrer et Charlie va s'y échiner pour la belle Marina. Comment va-t-il s'en sortir ?

     

      Pour conclure, Vivement l'amour est un roman très intelligent sur les difficultés de l'adolescence, une histoire pleine d'humour mais aussi pleine de réflexions dans lesquelles chacun pourra se retrouver. Charlie Bregman : un nom à retenir ! (^-^)

     

    "Les timides, en réalité, ils n'ont pas le choix entre être et ne pas être, parce que lorsqu'ils manquent une marche, c'est toute leur vie qu'ils ont ratée."

     

    (lien direct vers la page de son blog : http://les-lectures-de-mina.over-blog.com/article-vivement-l-amour-charlie-bregman-74847967.html)


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique