• Rendez-vous chez l'ophtalmo

     

    Mon patron ne veut rien entendre.
    A seize heures, j’ai besoin d’une pause café. Il ne faut pas m’en vouloir mais sans cette pause café de seize heures, je ne décolle pas la rétine de mon écran et j’ai les yeux qui se mettent à scintiller comme des étoiles. Et à partir de ce moment-là, je ne suis plus une lumière. Quand il s’agit d'envoyer un plan sur le traceur, c’est comme si je lançais à l’aveuglette. Il y a même certains regards d'eaux pluviales qui sortent tout noirs. On a beau les éclairer des meilleurs projecteurs ou essayer de voir les grilles des tampons au travers, rien n’y fait : on n’y voit rien !

    Ma collègue ne peut pas s’empêcher de prendre ma défense :
    — Il a mal aux yeux, Patron !
    Elle m’a tapé dans l’œil, ma collègue. Au premier coup d’œil, j’ai su que cette fille-là, elle est lumineuse comme l’éclair ! Et quand j’ai aperçu au fond de son décolleté qu’elle ne porte pas de soutien-gorge, j’ai vraiment perdu un œil ! Depuis, je n’arrête pas de lorgner de son côté.

    Or, son poste, il est tout juste dans mon dos, et la seule façon de visualiser au moins sa silhouette, c’est de mater le reflet de mon écran noir.
    — Tu as encore planté ? il me demande, le Patron, quand il passe derrière moi.
    J’ai pas planté : j’ai une belle plante derrière moi, c’est tout…
    — Je ne l’ai pas encore allumée… je réponds.
    — L’ordinateur ? Tu n’as pas encore allumé l’ordinateur ? Et tu attends quoi ?

    Bah. Rien. C’est bon… Je l’allume, son ordi. On ne va pas en faire une montagne !

    Les collègues, moqueurs : « Il y voit de moins en moins ! Il n'a même pas vu que l’écran n’était pas allumé ! Ah ah ! »
    Le patron : « C’est quand, ton rendez-vous à la médecine du travail ? »

    Alors voilà, monsieur le médecin du travail, je suis dans votre bureau, vous me demandez ce qui ne va pas avec mes yeux, et je vous réponds franchement :
    — Je ne vois pas passer mes journées, je vois midi à ma porte, et mon travail, je ne peux plus le voir même en peinture ! Je vois la vie en noir… et je ne suis pas une lumière ! Je ne vois jamais guère plus loin que le bout de mon nez, on n’arrête pas de se moquer de moi, et je n’y vois que du feu…
    Ce à quoi, le médecin, il n’a rien d’autre à me répondre :
    — J’entends bien…
    Et puis il me montre le mur, là, derrière lui, et il me fait :
    — Mais là, ce qu’il y a d’écrit, sur ma plaquette, vous arrivez à le lire ?

    Elle est belle, sa plaquette.
    On dirait ma collègue de bureau, tellement qu’elle est belle…
    — Sur le string, vous voulez dire ?
    — Le string ? Quel string ?!
    — Ah ?... Elle n’a pas de string ?



    Tu veux faire un vrai test de vue ?

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    visiteur_Lili
    Mardi 1er Avril 2008 à 12:45
    J'adore ;)
    2
    charliebregman
    Mercredi 2 Avril 2008 à 00:27
    J'ai toujours su que tu avais un faible pour le sexe faible en blouse blanche :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :