• Saint Valentin

    [EDITO DU 14/02/2006]

    amour premier amour saint-valentin amoureux fête cadeaux je t'aime moi non plus bijoux parfums romantique soirée restaurant sortie galant amant élégant somptueux raffiné le must le top le mieux

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

     

     

     

    Aujourd’hui est un grand jour. C’est la Saint-Valentin :

      

        Tu t’appelles Valentin ?

        Ouais.

        Alors c’est ta fête !

        Chic !

        Tu es amoureux ?

        Non …

        Tu n’es pas amoureux ?

        Ben, non …

        Tu t’appelles Valentin et tu n’es pas amoureux ? C’est quoi, ces histoires ? Tu te fous de moi ? Si tu t’appelles Valentin et que tu n’es pas amoureux, ce n’est pas ta fête du tout ! Ça change tout, des données pareilles. On n’a pas idée de s’appeler Valentin un jour de Saint-Valentin, bordel. Qu’est-ce que tu comptes faire ?

        Ben …

        Ben quoi ? Il est gratiné, celui-là ! Il s’appelle Valentin, tout le monde lui souhaite sa fête, il est pas amoureux et il compte ne rien faire ? C’est une blague, j’espère ! Et puis d’abord, comment ça se fait, que tu n’es pas amoureux ?

        Ben … Je suis tout seul.

        C’est pas une raison, ça. On peut très bien être tout seul et être amoureux quand même : la Saint-Valentin, ça peut très bien être la fête des amoureux à sens unique ! Tu es sens unique ?

        Oui. Je n’ai ni frère ni sœur.

        Non : je demande si tu es amoureux à sens unique, pas si tu es fils unique ! Qu’est-ce que j’en ai à foutre de tes frères et sœurs ?

        J’en ai pas.

        Justement. N’en parlons pas, puisque tu n’en as pas ! Oh là là. Il est grand temps que tu te trouves une Valentine, tu sais ?

        Je n’en connais pas, des Valentine.

        C’est pas grave. Pas besoin de s’appeler Valentine pour devenir une Valentine. Regarde un peu autour de toi : tu crois que tout le monde s’appelle Valentin ?

        Ben, non.

        Alors ?

        Alors quoi ?

        Tu n’en conclues rien ?

        Je ne vois pas.

        Ben si, nom de Dieu ! Ce qu’il faut conclure, c’est que tu t’appelles Valentin, et aujourd’hui, c’est la fête de tout le monde sauf toi ! Alors … IL FAUT FAIRE QUELQUE CHOSE !!!

        J’aime pas les filles.

        Tu es pédé ?

        Non. Mais j’aime pas les filles.

        Tu es pédé, alors.

        Je ne crois pas.

        Tu vas à la piscine, des fois ?

        Oui. Ça m’arrive.

        Il t’arrive de regarder les autres mecs, sous les douches ?

        Sans plus.

        Un peu ?

        Ben oui. Un peu. Je ne peux pas faire autrement, ils sont juste à côté.

        Ça t’excite ?

        Ben non.

        Ça t’excite pas ?

        Ben non !

        Alors tu n’es pas pédé. Dommage.

        Pourquoi, tu es pédé ?

        Non, mais j’en connais beaucoup, surtout des pédés qui ne savent pas qu’ils le sont.

        C’est possible, ça ?

        Bien sûr. C’est horrible, mais c’est tout à fait possible.

        Et toi, comment sais-tu qu’ils sont pédés ?

        A la façon dont ils se comportent avec les femmes, la façon dont ils méprisent les mecs qui travaillent avec eux, et leur façon de refuser de vieillir.

        Et c’est fiable, comme analyse ?

        J’en mettrais ma main au feu.

        Des fois, on se brûle, avec des raisonnements comme ceux-là.

        Mieux vaut se brûler que de perdre son sang-froid.

        C’est nul.

        C’est nul ?

        Oui : je ne vois pas le rapport.

        C’est normal, tu n’en as pas, des rapports. D’ailleurs, j’ai ce qu’il te faut : un bon club de rencontre avec un bon pseudo et une bonne annonce un peu alléchante, et ce soir, il y a toute la région qui frappe à ta porte.

        Désolé, je préfère être seul.

        Tu es radin ?

        J’aime pas les gens qui parlent pour ne rien dire.

        Qu'est-ce que ça veut dire, ça ?

        Ben …

        Ah ! ben, merci ! Tu veux sortir les gens de leur misère, et voilà comment ils te remercient ! Elle est belle, la jeunesse ! Puisque c’est comme ça, tu n'as quà te démerder. Tu n’as qu’à te la mettre sur l’épaule et essayer de la dérouler l’année prochaine. De toute façon, qu’est-ce que j’en ai à foutre, moi, de la Saint-Valentin ?



    Aujourd’hui est un grand jour. C’est l’ouverture de mon blog.

      

     

     

     

     Charlie a quinze ans. Son obsession ? Sortir avec Marina …

     

    LES IMPATIENCES AMOUREUSES - LE BLOG !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    visiteur_thézou @fre
    Dimanche 19 Mars 2006 à 15:50
    Oh ! la Saint Valentin est un jour comme tous les autres, a part que c'est plut?a f? des commer?ts !!!!!
    Je souhaite longue vie a ton blog !

    Th?u
    2
    visiteur_la fille am
    Mercredi 7 Novembre 2007 à 00:11
    C'?it volontaire, le choix de la date d'ouverture, ou bien un pur hasard ?

    En tout cas, aucune autre date du calendrier ne saurait plus te correspondre :))

    Je t'embrasse anonymement, mais du fond du coeur !
    3
    charliebregman
    Mercredi 7 Novembre 2007 à 21:50
    Volontaire ? oui et non. ce n'?it pas planifi?lusieurs semaines ?'avance, mais ?uelques jours pr? je trouvais ?marrant que ?tombe sur cette date-l?)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :