• Sans pitié ! (3-Le blog d'Amélie Nothomb)

     

    LE BLOG D'AMELIE NOTHOMB 

     

     

    Suite et fin des élucubrations intello-menthe-à-l'eau-spirituelles

    de Nicolas le jardinier

     

    Pour relire l'épisode précédent

     

     

    Voilà pourquoi, au lieu de se montrer comme ils le font dans nos télés et nos soirées ministérielles, ils devraient plutôt aller se calfeutrer dans leur tour d’ivoire, ces écrivains aux paroles vaines !<o:p></o:p>

    Vous l’avez vue, la belge, là, comment elle s’appelle, déjà … Ah, oui, Amélie Nothomb : franchement, ils sont obligés de nous la sortir chaque année, celle-là ? Tous les ans, elle nous fait le coup et nous raconte qu’elle se nourrit de fruits pourris. Bien. Très bien. Très très fort, même ! Transformer de la pourriture en confiture littéraire, bravo ! Mais il ne faut pas nous prendre pour des cons ! Ne pourrait-elle pas plutôt nous avouer la vérité une bonne fois pour toutes : que manger des fruits pourris constitue une des exigences du pacte qu’elle a signé avec ceux ou celles qui lui envoient l’Inspiration ? Pourquoi garder ce secret ? Pourquoi ce mystère ? Ce mensonge ? Cette mythomanie ?<o:p></o:p>

    Pourquoi ne pas avouer, plutôt : « voilà, je suis normale, comme vous, mais j’ai négocié très haut ma matière première, et maintenant, j'en ai à revendre ! »

    <o:p></o:p> 

    <o:p></o:p> 

    <o:p> </o:p>

    Et Werber ? Vous ne vous doutez de rien, vous ? Ce mec-là vous raconte ce qu’il se passe dans l’au-delà, et vous trouvez ça normal ? Il a payé, lui aussi ! Avant de pouvoir être autorisé à nous dévoiler le mystère des dieux, je vous rappelle qu’il a dû nous pondre trois tomes énormes sur l’épopée des fourmis !

    <o:p></o:p> 

    <o:p></o:p> 

    <o:p> </o:p>

    Michel Houellebecq, lui, je n’en parlerai pas, parce que je lui fais la gueule.<o:p></o:p>

    Ce nouvel élu du pontificat littéraire fustige tellement bien la société capitaliste, qu’il est obligé de partir vivre en Irlande pour fuir son percepteur.

     

     

     

     

    <o:p> </o:p>

    N’est-ce pas la preuve que les écrivains, comme tous les autres intellectuels ou artistes, d’ailleurs, ne sont pas des génies, mais des menteurs ?!<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Moi, je vous le dis : sur cette terre, nous sommes tous au même niveau. Nous ne valons pas grand-chose, et dépendons tous de la pluie et du beau temps.

    <o:p></o:p> 

     <o:p></o:p>

    Et les radis de notre jardin sont à coup sûr, encore plus intelligents !<o:p></o:p>

     

     

    bonhomme radis

     

     

    <script language=javascript type=text/javascript> WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0;</script> <script language=javascript src="http://script.weborama.fr/gold.js" type=text/javascript></script> <script language=javascript type=text/javascript> if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);}</script>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :