• Soyez fidèle au poste avec Amélie Antoine !

    1.  Bonjour Amélie, tu as deux ouvrages à ton actif, dont un « petit » dernier publié le 3 mars dernier et qui cartonne en ce moment dans le top Kindle ! Mais pour commencer, qui es-tu, que fais-tu dans la vie, et comment es-tu arrivée l’autoédition ?

     

    Bonjour Charlie, et merci de m’ « accueillir » sur ton site. Une présentation très succincte, alors, car je n’aime pas trop parler de moi ! J’ai trente ans (une petite voix me souffle à l’oreillette qu’en réalité je viens d’en avoir 31, mais apparemment, j’ai tendance à l’oublier…), je vis à Lille, et avant de me lancer dans l’aventure de l’écriture, j’ai d’abord été une dévoreuse de livres… Aujourd’hui encore, mon père me répète régulièrement que lui et ma mère ont eu la paix le jour où j’ai enfin su lire et que brusquement la maison est redevenue silencieuse…

    Quant à l’autoédition, j’y suis venue un peu par hasard quelques mois après avoir achevé Fidèle au poste, car je n’avais aucune idée de la facilité pour un auteur de publier lui-même ses écrits. Aujourd’hui, l’essor du livre numérique est une formidable opportunité pour tous les écrivains, c’est la possibilité de trouver ses lecteurs et d’avoir une relation presque directe avec eux…

     

    IMG_8857-3

     

    2.    Y a-t-il un événement en particulier, dans ta vie, qui t’a donné l’envie d’écrire ?

    J’ai commencé à écrire quand j’étais à l’école primaire, et la première envie, c’était de raconter des histoires. C’est cette envie qui ne m’a pas quitté, même si j’ai mis trente ans avant de me lancer dans l’aventure d’un roman. Créer des personnages, les imaginer physiquement, chercher des failles qui les rendent humains. Inventer une intrigue, des rebondissements, viser l’inattendu et la surprise. Penser qu’on va quelque part alors que finalement, ce sont parfois les personnages eux-mêmes qui décident de ce qu’ils ont envie de faire…

     

    3.  Comment naissent tes personnages ? T'inspires-tu de simples observations ? Y mets-tu beaucoup de toi-même ?

     

    Il y a sans doute un peu de moi dans chacun de mes personnages, oui. Avant d’écrire quoi que ce soit, ils ont trotté un certain temps dans ma tête. Ils ont mûri, ils ont pris de la profondeur, ils se sont étoffés, jusqu’à ce que j’aie l’impression qu’il s’agisse de véritables personnes, avec leurs qualités et leurs défauts, avec leurs tics, leurs aspirations et leurs rêves… C’est à ce moment-là, une fois qu’ils ont été quasi réels, et que l’intrigue tenait la route, que j’ai enfin commencé à écrire.

     

    4.    As-tu des thèmes de prédilection, et quelles sont tes inspirations ?

    J’aime écrire des choses réalistes (ou du moins qui semblent réalistes !). J’aime parler des relations humaines, de ce qui fait de nous des êtres plus ou moins torturés, plus ou moins attachants.

    Je m’inspire de mon vécu et de mon quotidien, bien sûr. Des émotions que j’ai pu ressentir, de traits de caractère de personnes que j’ai pu rencontrer… Pour Fidèle au poste, l’idée première, c’était de parvenir à piéger le lecteur. Je voulais absolument réussir à écrire un roman où à aucun moment, le lecteur ne puisse deviner ce qui allait se passer ensuite. Je voulais lui donner l’impression de tout savoir, pour qu’il découvre au chapitre suivant qu’il s’était trompé sur toute la ligne. C’était vraiment l’objectif qui m’a tenue tout au long de l’écriture… Et j’espère l’avoir atteint !

    Couverture_FideleauPoste_red
     
     

    5.   À l’heure où je rédige cette interview, Fidèle au poste est numéro 1 des ventes de livres « Policier et Suspens » d’Amazon.fr. Peux-tu nous faire un résumé succinct de ce livre ?

     

    Fidèle au poste, c’est un roman à trois voix, qui suit l’histoire de trois personnages dont les destins s’entrecroisent. Gabriel et Chloé vivent à Saint-Malo et forment un couple sans histoires, jusqu’au jour où Chloé disparaît brutalement et laisse son mari affronter un deuil qui lui semble insurmontable. C’est alors qu’Emma, une jeune photographe, s’installe dans la ville et fait, évidemment, la rencontre de Gabriel.

    Mais il est possible que rien de tout ça ne soit si simple, que les apparences soient trompeuses… Chloé pourrait n’être pas si loin que ça, Gabriel pourrait tomber amoureux d’Emma, Emma pourrait avoir des choses à cacher… ou pas !

     

    6.   Les commentaires des lecteurs sont très positifs. Comment a commencé cette aventure ? Que penses-tu avoir fait de particulier (hormis le fait d’avoir écrit un bon livre !) pour amorcer le bouche à oreille des lecteurs ?
     

    Lorsque j’ai cliqué – en fermant les yeux ! – sur le bouton « publier » de la plateforme d’Amazon, je n’aurais jamais imaginé un tel engouement pour le roman que j’avais écrit quelques mois plus tôt. Bien sûr, j’espérais qu’il plairait et convaincrait des lecteurs, mais je n’avais aucune idée de l’aventure dans laquelle je m’embarquais. J’en ai parlé à mes amis, ma famille, et mes collègues, bien sûr. J’ai fabriqué des marque-pages artisanaux que j’ai distribués un peu partout, et fait une série de photos un peu décalées pour alimenter ma page Facebook. Mais c’est tout. Je n’ai aucune idée de ce qui fait que ce roman-là plutôt qu’un autre ait été propulsé en tête des ventes aussi vite. Chaque jour, je me dis que ça va s’arrêter, et que ça aura été une formidable aventure. Je reçois régulièrement des messages de lecteurs ou des commentaires sur la page Amazon, et je me sens tellement reconnaissante envers toutes ces personnes qui prennent la peine de partager leur avis et de m’encourager…

     

    flic
     
     

    7.   Ton premier ouvrage publié (Combien de temps) était autobiographique. Est-ce que tu penses revenir un jour revenir au genre autobiographique, ou était-ce un « accident » de parcours ?
     

    Combien de tempsest un récit très particulier, que j’ai écrit lorsque ma maman était malade. L’écriture m’a permis de tenir le coup, de prendre la distance, de confier des choses dont je n’aurais sans doute pas pu dire à haute voix. Et la publication en 2011 de ce livre était davantage pour moi une étape de deuil qu’autre chose. Aujourd’hui, les lecteurs qui ont apprécié Fidèle au poste découvrent cet ouvrage, et en apprennent un peu plus sur moi, mais je compte poursuivre dans la voie de la fiction.

     

     

    8.    Quel est le moment que tu préfères dans le travail d’écriture ?

    C’est difficile de choisir, car chaque étape a quelque chose de particulier, mais si je devais en choisir un seul, je dirais que c’est le moment où mes doigts se mettent soudainement à filer sur le clavier et racontent tout autre chose que ce que j’avais prévu au départ. Les moments où d’un seul coup, tout semble prendre sens, où tout semble être évident, et où j’ai l’impression de me laisser guider par les personnages eux-mêmes plutôt que de leur imposer le chemin que j’avais pré-tracé. Il y a quelque chose de magique dans ces instants, c’est comme avoir subitement le sentiment d’être exactement là où il faut au bon moment.

    combien-de-temps-amélie-antoine
     

    9.    Si un éditeur te contactait aujourd’hui pour te proposer un contrat, quelle serait ta réaction ?

    Pour être tout à fait sincère, je suis depuis quelques semaines en contact avec plusieurs maisons d’édition qui s’intéressent à Fidèle au poste et au petit succès que le roman connaît depuis sa publication. Mais il n’y a encore rien de fait, rien de concret, donc il va falloir patienter encore un peu pour que je puisse en dire plus.

    J’apprécie énormément l’aventure de l’autoédition, car il y a quelque chose de grisant dans le fait de pouvoir tout maîtriser et d’être le seul maître à bord, mais je sais aussi que cette aventure prendrait sans doute des proportions tout autres si mon roman se retrouvait un jour dans les rayons des librairies… À suivre, donc !

     

     

    10. Et enfin, si cela n'est pas indiscret et que cela ne te semble pas prématuré d'en parler, quels sont tes autres projets en cours ou futurs ?
     

    Je me suis lancée dans l’écriture d’un second roman il y a quelques semaines, après l’avoir mûri plusieurs mois dans ma tête. Avant de retrouver mon clavier, j’avais très peur de ne pas retrouver la facilité que j’avais eue lors de l’écriture de Fidèle au poste, mais mes doutes se sont rapidement envolés et j’ai hâte de présenter aux lecteurs de mon premier roman mes nouveaux personnages, même si ce ne sera pas pour tout de suite.

    Tout en ayant évidemment l’appréhension de la comparaison avec Fidèle au poste, d’autant plus qu’il s’agira d’une histoire très différente, où le suspense ne sera pas la clé de voûte du livre…

     

    Retrouvez Amélie Antoine sur son blog :
    http://amelieantoine.blogspot.fr/

    Page Facebook Auteur :
    www.facebook.com/AmelieAtn

     

     
     
     
    LIENS AFFILIATION.
    En vous procurant les livres suivants en passant par ces liens,
    Amazon.fr reverse à Auteurs Indépendants
    une partie de sa commission de distributeur
    sans que cela n'ait d'incidence sur les droits d'auteur d'Amélie.
    Merci d'avance de nous encourager à promouvoir beaucoup d'autres auteurs !
     

  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Juillet 2016 à 15:37

    Désolé, Joan R., je supprime votre message.
    Je ne vois pas le lien entre votre message promotionnel et cette interview d'Amélie Antoine.
    L'espace dédié aux commentaires n'est en aucun cas un emplacement publicitaire gratuit.
    Cordialement.
    CB.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :