• Tout pourrait lui arriver…

    Tout pourrait lui arriver…

    Son premier assistant vient s’asseoir en face de lui.

     

    — Bon. Tu vas m’écouter, cette fois ?

     

    Il tire les rideaux, récupère le thermos des mains de la dactylo, et remplit deux tasses de tisane encore fumante.

     

    — Je te prends rendez-vous pour la fin d’après-midi. Ça te va ? ajoute-t-il.

     

    Jeff relève les yeux comme un boxeur encore sonné, ne lui adressant qu’un long silence éloquent en guise de réponse.

     

    — Ok. Je te prends rendez-vous et tu y vas. Cette fois, ça ne peut plus durer, tu vas nous péter entre les doigts. On n’est que le 7 décembre. Dans quel état tu vas finir, dans deux semaines ?

     

    Jeff a un petit rictus. Dans deux semaines…

     

    — Écoute, Phil, si tu veux être gentil, mets-moi plutôt un sucre dans ton bouillon… marmonne-t-il.

     

    — Un sucre ?!

     

    — Oui. Un petit morceau de sucre, quoi ! Comme ceux que l’on distribue aux chiens après leur numéro…

     

    — Oh, putain, t’es pas un rigolo, toi, quand tu déprimes ! Depuis quand t’as des envies de sucre ? Tu dis tout le temps qu’il ne t’en faut pas, du sucre ! Tiens ! Voilà le sucrier !

     

    Jeff lève les yeux au ciel et soupire.

     

    — Tu disais combien ? Deux semaines, c’est ça ? Alors franchement, tu sais quoi ? Non seulement je te demande du sucre, mais je ne vais pas le mettre là-dedans. Qu’on m’apporte un café, plutôt ! Un bon café, et puis peut-être même deux ! Sans sucre. Celui-ci, tu vois, je le garde à part : il fera office de mignardise, parfait pour mon café gourmand.

     

    — Tu pètes les plombs. C'est du grand n’importe quoi.

     

    — Je sais. Je vais même faire encore mieux que ça. Dis au chauffeur qu’il s’arrête au premier tabac qu’on croise. Ça fait trop longtemps que je me suis pas offert une clope.

     

    Philippe porta sa main gauche devant les yeux :

     

    — Je ne veux pas voir ça. Réveillez-moi de ce cauchemar. Jeff superstar en pleine déchéance, cette fois, c’est sûr, c’est vraiment le monde entier qui part en couilles…

     

    Le chef de la sécurité l’attrape par l’épaule :

     

    — On me signale une manifestation en préparation devant l’aéroport de Genève demain matin. Qu'est-ce qu'on fait niveau planning ? On maintient la tournée quand même ?

     

    Genève, Lausanne, Montreux, Rome, Lyon, Paris, Londres…

    Jeff soupire. Qu'est-ce qui lui est arrivé, exactement, pour perdre toute motivation à faire ce qu'il a toujours fait ? Tous ces gens qui viennent le consulter comme s'il était un faiseur de miracles, il en a assez. S'il s'écoutait, ici et maintenant, il plaquerait tout pour disparaître dans un endroit reculé de la planète pour terminer sa vie en ermite.

    En fait, lui qui voulait tellement sauver les gens, le voilà arrivé à un point où il ne les supporte plus.

     

    Alors évidemment, à Jeff, tout pourrait lui arriver. Tout à condition qu'il effectue un choix.

    Mais ce choix si difficile, sera-t-il capable de le faire ?

     

    Retrouvez Jeff dans le recueil de nouvelles L'envers de nos vies, où les histoires s'enchainent les unes aux autres comme une évidence : les émotions ne mènent pas seulement la danse de nos vies, elles sont les messagers les plus fiables de notre propre bonheur !

     

    Chiche ?

     

     

    Tout pourrait lui arriver…

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :