• Vivement l'amour au travers des lectures de Mina

    Pour information, j'ai fait parvenir un exemplaire commercial de l'avant-première édition à trois grandes lectrices blogueuses. D'abord pour avoir leur avis objectif… et ensuite en échange d'une critique  concernant le livre (positive ou pas) sur leur blog.

    C'est Mina qui rend son verdict la première. Vivement l'amour est-il un livre à conseiller ? Est-ce que ce livre autoédité vaut le coup d'être ouvert, au moins ?!

     

      Avant même d'accepter ce roman, j'avais pu lire le premier chapitre sur le site officiel. De suite, l'écriture de Charlie Bregman m'avait beaucoup plu : elle est très directe, avec beaucoup d'humour.

      Ce roman se veut autobiographique mais c'est une autobiographie fictionnelle bien sûr. Je n'en étais pas certaine au départ et j'avoue avoir trouvé cela à la fois amusant et perturbant de lire quelqu'un qui se confie avec si peu de retenue sur son intimité ; pari réussi donc pour Charlie Bregman qui voulait de la sincérité... mais j'ai été rassurée de savoir que c'était grandement romancé.

      Alors qui est le personnage de ce roman ? eh bien c'est un jeune adolescent de quinze ans, qui se prénomme Charlie, en pleine fleur de l'âge, à son entrée en troisième, il va se retrouver confronté à toutes les indécisions et les contrariétés de l'adolescence, en particulier les premiers émois.

      Bon, j'ai trouvé que l'âge de quinze ne correspondait pas vraiment à tous ses questionnements mais peut-être me trompe-je quant à la maturité de nos ados. Tout le monde le sait, c'est une période la vie que les adultes s'empressent de balayer et qui est pourtant primordiale. Charlie, réécrit en fait son adolescence alors qu'il est adulte. C'est presque une psychothérapie où il analyse avec beaucoup de justesse et d'intelligence les évènements de son passé mais aussi les personnages qui ont fait ce qu'il est aujourd'hui : ses parents, ses amis, ses professeurs....

      Je décernerais la palme d'or au professeur de français qui semble avoir forgé l'écriture de notre auteur...

    "L'écrivain est celui qui nous livre son monde intérieur, et sa mission est un terrible fardeau, car quelles que soient les difficultés, il est toujours seul face à elle. Jamais personne ne pourra venir extraire son trésor à sa place."

     

      Je me suis également délectée du passage chez les grand-parents. Mais le plus grand dilemme de l'adolescence, c'est l'amour et les filles : un mystère à déchiffrer et Charlie va s'y échiner pour la belle Marina. Comment va-t-il s'en sortir ?

     

      Pour conclure, Vivement l'amour est un roman très intelligent sur les difficultés de l'adolescence, une histoire pleine d'humour mais aussi pleine de réflexions dans lesquelles chacun pourra se retrouver. Charlie Bregman : un nom à retenir ! (^-^)

     

    "Les timides, en réalité, ils n'ont pas le choix entre être et ne pas être, parce que lorsqu'ils manquent une marche, c'est toute leur vie qu'ils ont ratée."

     

    (lien direct vers la page de son blog : http://les-lectures-de-mina.over-blog.com/article-vivement-l-amour-charlie-bregman-74847967.html)


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Août 2011 à 03:28
    Vivement l’amour de Charlie Bregman est un roman qui vous donne le sourire dés que vous l’avez en main et celui-ci ne vous quitte pas jusqu’à la dernière page ! Tout y est fait, écrit et présenté avec humour. La couverture : C’est-ce qui m’a accroché le regard en premier. Les fameuses petites graines sont bien là et donnent une certaine véracité amusante au propos de nos parents lorsque nous étions enfant et qu’ils étaient bien embarrassés pour nous expliquer « comment on fait les bébés ». Ici elles ne donnent que des « poétiques » petites fleurs en forme de cœur, représentantes de l’amour naissant. L’histoire : Nous nous retrouvons spectateur des premiers émois amoureux de Charlie, jeune ado de 15 ans, avec toutes ses craintes, ses questions existentielles, ses maladresses dues à l’inexpérience et ses hésitations décrites ici par des mots d’adulte avec une auto dérision poussée à l’extrême. L’écriture est soignée et agréable à lire. Pour ma part, je suis rentrée dans le monde de Charlie avec une grande facilité. Il faut dire que toutes les descriptions de la vie collégienne, les références des années 80 données par l’auteur et les relations entre ados m’ont rappelés avec grande nostalgie mes propres souvenirs. Moi aussi j’avais 15 ans en 1989 ! J’ai également apprécié les jeux de mots, les titres de chansons, les titres littéraires ou cinématographiques revisités donnés en guise de titre de chapitre comme « tortionnaire particulier » ou « 3 hommes et un lapin ». Rien n’est laissé au hasard, tout a été pensé avec soin pour nous soutirer le moindre petit sourire et pour que nous passions un agréable moment de lecture et dans mon cas, l’objectif a été atteint sans problème ! Les remerciements : Même ceux-ci m’ont amusés. Les nombrilistes n’ont qu’à bien se tenir ! Monsieur Bregman, Je vous cite « Merci à toi, lectrice ou lecteur, de faire connaître ce livre s’il t’a enthousiasmé… et de m’accorder un peu d’indulgence si j’ai échoué ;-) ». Votre livre m’a vraiment enthousiasmé, il m’a amusé ! J’ai passé un très agréable moment de détente à le lire et c’est un vrai plaisir pour moi que de parler de vous à mon entourage de lecteurs et lectrices . Merci à vous pour ce partenariat ( qui est mon tout premier) et pour votre gentille petite signature sur le livre que vous m’avez fait parvenir. Et promis, j’essayerai de ne pas être une mère aussi curieuse et maladroite que celle de Charlie quand mes fils souhaiteront aller « à la piscine » ou bien « à la pêche avec leur camarade de classe » ! Je remercie également le forum Club de Lecture de Karine pour sa confiance et me confiant ce partenariat.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :