• Confiance en soi : le contrat entre vous et vous !

    confiance_hérissonContributrice : Marie Da Cruz, de Mon Blog est un Roman...

    Le manque de confiance en soi nous fait souvent ressembler à un hérisson !
    Nous sommes plus nombreux à accorder davantage notre confiance aux autres, que de se l'accorder à soi-même. Pourquoi et qu'en est-il concrètement, car tout le monde en parle, mais la confiance en soi reste cependant difficile à définir.

    Napoléon Hill (né le 26 octobre 1883 et mort le 8 novembre 1970), auteur américain sur le développement personnel, le mentionnait déjà en son temps : développer la confiance en soi fait partie des 17 clés de la réussite d'une vie !

       


    La confiance en soi s'acquiert dès l'enfance

    Dès sa naissance, Bébé vient au monde avec une personnalité propre à lui. D'ailleurs, ne dit-on pas souvent de lui, tout-petit : « Oh ! Il ou elle a déjà son petit caractère ! »

    Pourtant, rien n'est encore bien précis ou défini. Sa personnalité va s'affirmer tout au long de sa croissance. Il saura ce qu'il aime ou pas, ce qui lui plait ou non, et exprimera par ses cris, ses sourires ou ses larmes, tout ce qui va contribuer à devenir Lui ou Elle.

    Le docteur Fitzhugh Dodson, psychologue et auteur américain, écrivait lui-aussi en 1970 : « Tout se joue avant six ans ! », démontrant que l'enfant a besoin de l'amour parental comme d'une certaine discipline.

    En fait, derrière ce titre pour le moins réducteur, on y découvre que les cinq premières années de la vie d'un enfant sont révélatrices de ce qu'il deviendra plus tard, à l'âge adulte.

    Mais ne vous y trompez pas. Notre existence est un processus en perpétuelle transformation ou évolution. Tous les événements douloureux ou heureux ont forcément une incidence sur notre être, tout au long de notre vie.

    Par conséquent, quelles que soient les expériences vécues ou les relations affectives nouées dans les premières années, celles-ci laissent indubitablement, une empreinte indélébile, essentielle qui influencera nos relations adultes.
     

    Confiance en soi : le rôle fondateur des parents

    Il va sans dire que les parents ont un rôle capital à jouer. Il est de leur devoir d'accompagner leur enfant vers ce qu'il y a de mieux pour lui. En l’occurrence, de l'aider à avoir confiance en lui !

    Vous constaterez rapidement que des parents qui sont perpétuellement en train de dénigrer ou de rabaisser leur enfant, ne leur apportent pas les clés indispensables à son bon épanouissement.

    La mère ou le père qui ne peut s'empêcher d'asséner régulièrement à son fils ou à sa fille : « Tu n'es qu'un bon à rien ! » ou encore « Mais qu'est-ce qu'on va bien pouvoir faire de toi ? » ne l'aideront pas à s'affirmer dans ses choix.

    De plus, si l'enfant est lui-même de nature timide ou réservée, il lui sera encore plus difficile de s'ouvrir aux autres, de communiquer ou d'établir des relations sociales enrichissantes.

    enfant-timide-manque-de-confiance

    Prenez le cas d'un enfant à l'école, et observez la différence qu'il peut y avoir entre un enfant que les parents stimulent, complimentent, soutiennent, l'aident à avancer chaque jour dans le respect et l'amour des siens… et celui dont les parents n'ont de cesse de lui faire regretter d'être venu, un jour, dans ce monde : le manque de confiance en lui est flagrant ! Ce dernier passera la plupart de son existence à douter, à être mal à l'aise, à ne pas savoir quoi faire ou comment faire, à culpabiliser pour un oui ou un rien et ceci, toujours, par peur de l'échec, de son incompétence ou plus simplement par peur de ne pas en avoir les capacités.

    Il sera névrosé, triste, amer, déçu, malheureux, solitaire, isolé ou pire encore... mal aimé, car ne se sentant pas digne d'être aimé !

    Toute sa vie sera parsemée d'embûches, d'obstacles ou de contraintes, auxquels il ne pourra se soumettre. De l'enfance jusqu'à sa mort, il n'aura d'autre alternative que de lutter, parfois férocement, afin de démontrer ses valeurs et ses qualités.

    tantale-supplice

    Ce qui peut sembler simple et facile pour certains deviendra un vrai chemin de croix pour lui. La faute à qui ?


    Confiance en soi : trouvez les clés !

    Toutefois, il existe des clés pour reprendre confiance en soi. Quelles sont-elles ?

    Il serait présomptueux d'affirmer que ce sont les mêmes pour tous. En vérité, chaque individu doit trouver les siennes.

    Par exemple, une personne dont la timidité est maladive, devra apprendre à s'affirmer davantage, en acceptant le regard des autres, sans tenir compte de l'opinion des autres.

    « N'ayez pas peur d'être critiqué : c'est la preuve que vous devenez quelqu'un ! »

    Car en effet, la peur d'être jugé, de déplaire ou l'incapacité à s'exprimer en public deviennent vite invalidantes, ayant pour conséquence, un repli sur soi.

    Cette oppression quotidienne peut engendrer un bégaiement, une extinction de voix ou des maladresses permanentes, dues à des tremblements incessants. Certaines personnes se plaignent même d'être paralysées dans certaines situations, le niveau de stress étant au plus haut.

    bégaiement

    Et vous, quel est votre niveau de souffrance ou les solutions que vous avez trouvées par rapport au problème de manque de confiance en soi ?
    Partagez votre expérience en postant un commentaire ci-dessous et nous y répondrons avec la plus grande attention.

    Dans son prochain article, Marie Da Cruz partagera avec nous 5 conseils essentiels pour nous aider à retrouver confiance en soi.

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    patrix
    Dimanche 2 Février 2014 à 13:53
    Quant j’étais petit je n’étais pas grand lol Très timide ma maman me parlais je plongeais ma tête dans mon assiette plus elle me palais plus elle descendait, peur de regardais les gens dans les yeux Et un jour pourquoi ?j’ais pris le dessus, une personne venais a la maison pour la premier foi j’allais lui faire la bise comme quoi je n’ai pas remède ont peut sur passer sa timidité maintenant ont me dit que je pourrais travailler dans un commerce
      • charliebregman Profil de charliebregman
        Lundi 3 Février 2014 à 12:07
        Merci pour ce témoignage. Le déclic peut effectivement avoir lieu n'importe où et n'importe quand, même si cela est a priori plus difficile quand on est plus âgé. S'accepter soi-même est le premier pas vers une guérison de la timidité ;-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :