• La palme des mots

     

    Le vieux palmier s'élance fièrement vers le ciel
    De sa silhouette filigrane au souffle intimidé
    Reprend sa membrane de miel aux contours hérissés
    Laissant l'onde jalouse à tes intentions informelles

    Horreur, malheur,
    Mes maux dérisoires
    D'étaler la douceur
    Ne t'est donc que désespoir

    Ta vie qui stagne
    L'étoile te quitte
    Effroyables compagnes
    De ce gouffre qui t'habite

    Hurle et gronde le tonnerre
    Du fond de ta misère
    L'ennui et la mort
    Tes deux mentors

    Plutôt que d'encourager
    Plutôt que d'admirer
    La méchanceté
    T'a possédé

    Couverture céleste aux joyaux azurs et scintillants
    En sables mouvants, vaines aigreurs enlisées en totem
    Immature combat, jaunâtre contact chancelant
    La hargne funeste s'enlise et s'abreuvera de l'amitié des enfants

     

    Bookmark and Share<script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js?pub=bregman"></script>

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :