• Le commentaire de l'auteur, qu'est-ce qu'on en a à foutre ?

     

    charlie bregman sur amazon

    Parce qu'il est difficile de commenter son propre travail, je ne commenterai non pas en tant que lecteur mais simplement en tant qu'auteur, en précisant que nulle autre thématique que celle du "premier" amour ne m'aurait paru davantage convenir à l'écriture de ce "premier" roman.
    L'adolescence, cette période où tout commence, où les joies, les peines, les interrogations et les doutes se succèdent à une vitesse vertigineuse en gravant en nous des souvenirs indélébiles à jamais, constitue pour moi la période de la vie qui correspond le mieux à l'idée que je peux me faire de l'authenticité qu'un être peut afficher parmi et au devant de ses semblables.
    Avant l'adolescence, on est innocent, naïf, et sous le joug d'autorités diverses supérieures.
    Après l'adolescence, la société nous modèle dans des rôles sociaux bien déterminés et convenus d'avance, mais qui ne correspondent pas toujours aux véritables identités que nous dissimulons au plus profond de nous-mêmes.

    masque en société


    En essayant d'entremêler dans ce livre mon plaisir insatiable de l'écriture et mon envie d'offrir une grande bouffée d'oxygène à mes premiers lecteurs (le premier jet de ce livre a été testé en direct et de façon intégrale sur un blog pendant deux ans), je pense avoir réussi à sublimer la trame de fond de ma vie (dans le fond absolument personnelle et inintéressante) en un roman plein d'humour, de souvenirs merveilleux des années 80, et d'émotions gravées à jamais, comme celles de la ferveur amoureuse devant l'être aimé ou bien, à l'inverse, l'extrême solitude de nos égarements face à nos propres doutes.

    Les critiques négatives qui m'ont été faites concernent une écriture un peu trop travaillée sur le début, tardant à se libérer. Mais les trois premiers chapitres du livre demeurent malgré tout essentiels, à mes yeux, pour brosser l'univers dans lequel baigne toute l'innocence du personnage principal, avant que la belle et fameuse Marina nous prouve qu'on ne devient effectivement vivant que lorsque le cœur se réveille réellement. Corrections été 2013 : ok, le deuxième chapitre n'apporte rien à l'histoire. Il a donc été supprimé de la nouvelle version du roman, disponible sur Amazon aux formats papier ou numérique depuis fin 2013.

     

    charlie-et-marina-soufflent-leur-bougie


    Ne m'en veuillez pas d'attribuer 5 étoiles à ce grand cri du cœur qu'est "Vivement l'amour" ! Un premier né se chouchoute quels que soient ses défauts, et si un peu d'humilité me soufflerait rapidement de noter 4/5, d'un point de vue de pur marketing, je serais vraiment le pire des ânes si je le faisais ;-)
    Laissez-vous séduire, poussez la curiosité un peu plus loin, et évadez-vous sans retenue avec cette lecture qui ne vous fera que du bien !

    Et si vous avez toujours des doutes parce que je suis inconnu, que je ne sais pas m'y prendre pour vendre mon livre, que je préfère la liberté d'action aux chaînes de l'édition, vous pouvez toujours vous en remettre à l'avis des premiers lecteurs, parce que, au fond, personne d'autre qu'un lecteur ne pourra jamais mieux conseiller un AUTRE lecteur !!!
    http://www.syblio.com/vivement-l-amour/presse

    un bon roman pour les vacances

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :