• Licenciez-moi ! (6-Mes patrons ces grands schtroumpfs)

     

    [Vous désirez lire l'épisode précédent ? Cliquez ici ! ]

     

    [Pour reprendre le fil depuis le début : ici ! ]

     

     

     

    A l’instar du grand schtroumpf, mes patrons maîtrisent à la perfection l’art et la manière de ménager le moral des troupes :<o:p></o:p>

    — C’est encore loin, l’augmentation, Grand Schtroumpf ?<o:p></o:p>

    — Mé non, mé non … (non dit dans le texte : « retourne schtroumpfer à tes occupations de petit schtroumpf et arrête de nous schtroumpfer les pieds ! »)<o:p></o:p>

    J’avais déjà attendu deux mois. Quelques entretiens restaient à passer, mais comme je ne voulais pas que mon augmentation soit encore reportée, j’avais pris mon courage à deux mains et m’étais enfin décidé à les relancer.<o:p></o:p>

    Poliment. Calmement. Sans incident.<o:p></o:p>

    Avec un sourire d’hypocrite tendu jusqu’aux oreilles. Même que j’en avais les dents toutes jaunes, de sourire aussi jaune.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le premier mois avait été agrémenté de la fameuse prime de fin d’année. Mon contrat stipulait l’existence d’une prime d’intéressement, calculée en fonction du chiffre d’affaire réalisé par l’employé. Prime qui demeurait cependant purement fictive. En effet, pour des difficultés de « mise en œuvre », et pour ne pas léser des employés qui auraient l’habitude, par manque de qualification, de ne travailler que sur des petites affaires à petit rendement, les deux grands schtroumpfs avaient décidé de remplacer cet intéressement par une prime forfaitaire de fin d’année, dont le montant resterait à estimer selon les bénéfices réalisés.<o:p></o:p>

    D’un montant généralement égal à un treizième mois, cette petite carotte possédait cependant l’avantage de ne pas avoir à être distribuée aux employés qui auraient souhaité quitter l’agence avant la fin de l’année …<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    J’avais donc patienté. Car ma prime de fin d’année à moi semblait avoir justement été un peu plus supérieure que celle de certains de mes collègues. Ce n’était donc pas le moment de la ramener.<o:p></o:p>

    Pourtant, un jour :<o:p></o:p>

    — C’est encore loin, l’augmentation, Grand Schtroumpf ?<o:p></o:p>

    — Mé non, mé non …

     

    C'est encore loin, grand schtroumpf ?

     

    Ce refrain, je ne me doutais pas j’allais l’entendre encore trois ou quatre fois, en même temps que, bête et discipliné, je me farcissais l’élaboration des plans d’exécution de trois chalets haut savoyards remasterisés aux desiderata anglo-saxonnes, puis deux autres chalets chamoniards encore remasterisés à l’anglo-saxonne, puis des modifications de dernière minute pour un chantier qui n’en finissait pas de rencontrer tous les problèmes inimaginables qu’un architecte peut rencontrer au cours de sa vie …<o:p></o:p>

    Corvéable à merci,  obnubilé jour et nuit par tous les problèmes techniques que je rencontrais au fur et à mesure que j’héritais des dossiers entamés pas les autres, j’essayais tant bien que mal de fermer les yeux sur cette frustration grandissante qui n’allait pas tarder à me faire déborder de mon lit.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

     

     

    [à suivre ... et tant que personne n'en fera la demande, il y a de l'eau qui va couler sous les ponts !!!]<o:p></o:p>

     

     

     

     

    Charlie a quinze ans. Son obsession ? Sortir avec Marina …

     

     

     

    <script language=javascript type=text/javascript> WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0;</script><script language=javascript src="http://script.weborama.fr/gold.js" type=text/javascript></script><script language=javascript type=text/javascript> if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);}</script>


  • Commentaires

    1
    visiteur_OstrogothU
    Samedi 6 Janvier 2007 à 23:09
    et donc ? c'ets encore loin, grand shtroumpf ?
    2
    charliebregman
    Dimanche 7 Janvier 2007 à 14:56
    J'ai quelques mois de retard dans la r?ction de cette suite et je m'en excuse ...
    Bien des choses ont ?lu?mais je me demande si elles ne valent pas le coup d'en faire tout un roman :)

    ?uivre, donc ... Ce blog n'en est qu'?a premi? saison, apr?tout ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :