• Miséricorde pour des prunes

    « Il est sur que Jean-François MISERICORDE est sûrement le plus grand ramasseur de prunes déjà tombées de l'arbre, du monde » : c'est ce qu'a affirmé Amélie Nothomb mercredi dernier à un parterre de journalistes rassemblés à Panières pour la rencontrer.<o:p></o:p>

    Cette déclaration de Amélie Nothomb  nous pousse à revenir sur la carrière de MISERICORDE.

    <o:p></o:p>

    Né en 1899 Jean-François MISERICORDE  n'a eu cesse depuis d'épater la galerie par ces incessants apports dans le monde de la culture, des sciences en particuliers au sein de la « confédération des ramasseur de prunes déjà tombées de l'arbre de Panières, de France et de Navarre ». Puissante association créée par Charlemagne quand il prit le pouvoir un mercredi peu avant l'heure du repas.<o:p></o:p>

    Jean-François MISERICORDE a entamé son chemin vers la gloire en inventant les vilebrequins qui devinrent depuis le summum de la distinction pour tout homme moderne. En effet qui depuis n'a pas encore exhibé fièrement ses vilebrequins à la foule envieuse ? Pour cela, les habitants de la planète entière, mais en particulier tous ceux de Panières, lui sont reconnaissants.<o:p></o:p>

    C'est par un beau jour de juillet que MISERICORDE a rencontré Géraldine LAFRANGE et décida de faire sa conquête grâce à son charme et au prestige que lui avait donné l'invention des vilebrequins. Géraldine dira pourtant plus tard « ce qui m'a fait le plus craquer chez Jean-François, c'est la proéminence de ses couilles ! » Elle ne s'en est d'ailleurs jamais remis depuis.<o:p></o:p>

    Quinze ans plus tard Jean-François MISERICORDE découvre dans une librairie poussiéreuse de Panières un livre d’Amélie Nothomb intitulé : les vilebrequins poussent sous les couilles de Géraldine.

    <o:p></o:p>

    Pour Jean-François MISERICORDE c'est une révélation, Il s'attelle à la rédaction de son premier roman  Les ramasseurs de prunes déjà tombées de l'arbres de Panières gouverneront en juillet. Une œuvre majeure qui l'occupera jusqu'à ses cent sept ans.<o:p></o:p>

    Cet opus sortira enfin en librairie mercredi prochain. Le livre est tant attendu que son éditeur prétend pouvoir gagner, grâce à sa publication, une somme qui pourrait atteindre environ deux mille euros.<o:p></o:p>

    Comme l'a si justement fait remarquer Amélie Nothomb : ‘Ce livre est une œuvre impérissable que MISERICORDE a écrit avec ses couilles et sans aucune concession. »<o:p></o:p>


    Nous vous redonnons les cordonnées du livre et de l'auteur : Les ramasseurs de prunes déjà tombées de l'arbres de Panières gouverneront en juillet, par Jean-François MISERICORDE, aux éditions Dubois, Prix public : onze euros soixante sept HT (déductible des impôts si vous-même, faites partie de la fameuse « confédération des ramasseur de prunes déjà tombées de l'arbre de Panières, de France et de Navarre ».


    CE TEXTE A ETE CREE A PARTIR DE CE GENERATEUR DE BIOGRAPHIES AUTOMATIQUE

     

    Bookmark and Share<script type="text/javascript" src="http://s7.addthis.com/js/250/addthis_widget.js?pub=bregman"></script>

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :