• Taxe sur les emails

    Une info qui m'a fait bondir dès ce matin :

     

    Alain Lamassoure propose que les e-mails et les SMS soient taxés respectivement à hauteur de 0,00001 centime et de 5 centimes, pour financer le budget communautaire de l'Europe, qui est selon lui beaucoup trop soumise aux desiderata des Etats Membres. L'idée provoque un tollé sur le net.

     

    Taxer les SMS et les e-mails pour financer l'Europe, une fausse bonne idée ? C'est en tout cas la proposition que le député européen Alain Lamassoure entend soumettre à la commission des budgets de l'Union Européenne, dans le cadre de la rédaction d'un rapport sur les ressources propres de l'Europe. "Chaque époque a besoin de son système fiscal", justifie le député dans une interview accordée au site 01net.com, "au Moyen Age on taxait le commerce de sel. Le XXIe siècle s'annonce comme le siècle des échanges et de la communication", poursuit-il. Le projet, s'il voit le jour, serait calqué sur le modèle de l'éternel serpent de mer qu'est la taxe Tobin (1).

     

    Concrètement, une telle taxe permettrait à l'Union Européenne de devenir plus autonome financièrement  : "l'Europe doit retrouver des ressources fiscales propres et ne plus dépendre des contributions financières qui lui versent les Etats membres" soutient Alain Lamassoure. Un prélèvement de 0,00001 centime serait effectué à chaque fois qu'un internaute envoie un mail, et 5 centimes a chaque SMS échangé. En d'autres termes, une manne finançière considérable et inespérée...

     

    10 milliards de SMS envoyés chaque année en France

     

    A titre d'exemple, rien qu'en France, plus de 10 milliards de SMS sont envoyés chaque année (2), et le chiffre est en constante progression, depuis l'arrivée des SMS Plus et des MMS. Lorsqu'on passe à l'échelon mondial, ce sont 360 milliards de mini messages qui sont échangés chaque année.

     

    D'après le député, cette taxe ne toucherait pas directement le consommateur mais plus probablement les fournisseurs d'accès ou les opérateurs téléphoniques. Cependant, rien n'indique que ceux-ci ne repércuteraient pas cette nouvelle taxe sur le coût de chaque envoi...

     

    "Retour de la gabelle"

     

    L'initiative, même si elle n'est pas encore concrètement inscrite dans le futur rapport, fait déjà bondir les internautes, et ne devrait pas manquer de faire réagir les utilisateurs de téléphones mobiles. De simple "idée absurde" au "retour de la gabelle", les réactions indignées des internautes ne sont pas faite attendre sur le site du député. Fronde également sur les blogs : "hallucinante" pour certains, l'idée est qualifiée de "conne" par d'autres. Et globalement, la proposition du député européen ne reçoit que très peu de soutiens sur le net.

     

    Que les internautes se rassurent, l'idée ne fait pas plus l'unanimité chez les élus : "les parlements nationaux des Etats membres sont aujourd'hui consultés, mais pour le moment, les parlementaires se montrent plutôt dubitatifs" concède Alain Lamassoure sur 01net.com. Cette mesure, si elle est proposée par la Commission des budgets, ne devrait voir le jour qu'en 2008.

     

    (1) taxe qui consisterait à prélever un montant réduit sur les échanges financiers, comme les actions
    (2) Source : Mobile Data Association, 2005

     

    Source : LCI INFOS

     

     

    <script language=javascript type=text/javascript> WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0;</script> <script language=javascript src="http://script.weborama.fr/gold.js" type=text/javascript></script> <script language=javascript type=text/javascript> if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);}</script>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :