• De nouvelles connexions neuronales grâce à la lecture

    Lire un livre dont on a du mal à s'extraire est une expérience passionnante qui dépasserait le simple plaisir de la lecture. En effet, une étude récente menée par la Emory University démontre que cette apparente déconnexion mentale loin de notre monde permet d'augmenter les connexions neuronales à l'intérieur du cerveau avec des changements notoires qui se prolongent pendant plusieurs jours après la lecture.

    « Des changements neurologiques persistants similaires à la mémoire musculaire qui permet de s’adapter aux efforts demandés. »

    hebergeur image

    Le sentiment d'évasion procuré par la lecture serait donc en quelque sorte, pour le cerveau, une façon de vivre physiquement l'expérience décrite dans le livre.

    Ces changements scientifiquement mesurables ont été notamment enregistrés dans le cortex temporal gauche, une zone cérébrale associée à la réceptivité du langage et aux sensations motrices. S'imaginer en train de courir permet par exemple d'activer les neurones de cette région comme si nous étions en train de courir réellement.

    Une manifestation physique de la pensée

    « Les changements neuronaux que nous trouvons associés avec des sensations physiques suggèrent que lire un roman peut vous transporter dans le corps du protagoniste » explique le Professeur Gregory Berns, spécialiste des neurosciences, qui a mené l’étude.

    21 étudiants ont pris part à cette étude qui consistait, pour chacun d'entre eux, à lire le roman à suspense Pompéi, de Robert Harris, et particulièrement riche en rebondissements. Durant 19 jours, les étudiants lisaient des parties du livre, avant d'être systématiquement soumis à un scanner cérébral le lendemain matin. Ces scanners, qui se sont prolongés pendant 5 jours après la fin de la lecture, ont permis d'observer que les changements neurologiques détectés persistaient au-delà de l'expérience de la lecture.

    « Même si les participants ne lisaient plus le roman, ils conservaient une plus grande connectivité cérébrale », souligne le Professeur Berns.

    Une preuve scientifique que la lecture contribue au bon développement cérébral ?

    (source info : http://www.slate.fr/life ; 29/12/2013)

     

    Sélection Kindle 2013 du groupe Facebook
    Livres kindle, citations et plaisirs intello

    https://fr-fr.facebook.com/LivresKindle

    hebergeur image


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :