• Licenciez-moi ! (4-Chose promise)

     

    [Vous désirez lire l'épisode précédent ? Cliquez ici ! ]

     

    [Pour reprendre le fil depuis le début : ici ! ]

     

     

     

    Deux heures plus tard, j’évacuai mon petit café noir avec le large sourire de ceux qui ont réussi l’impossible.

    <o:p> </o:p>

    Après avoir indirectement traité l’un de mes deux patrons de caractériel lunatique en lui faisant poliment remarquer qu’il devrait apprendre à faire confiance aux autres, et l’autre d’incompétent en lui pointant la liste de toutes les fautes de conception qu’il avait commises, et que le temps qu’il me reprochait d’avoir passé sur le dossier (deux semaines par chalet, soit six semaines pour l’ensemble) ne m’aurait sans doute pas permis de relever si je l’avais écouter (il aurait désiré me voir passer une semaine par chalet, pour dessiner tous les plans détaillés pour les entreprises, les façades, les coupes, à effectuer presque toutes les trois mètres pour vérifier la constructibilité du projet à cause de la raideur de la pente, sans compter les façades intérieures des salles de bain et cuisines, les plans électriques, le plan masse avec un maudit champ d’épandage que l’on a jamais la place de caser sur les terrains que les promoteurs veulent optimiser … Ah, ah ! Laissez-moi rire ! Essayez de me faire croire que je suis lent ! La jeune archi fétiche de l’agence n’a-t-elle pas passé cinq mois complets sur les plans d’exécution d’une maison à ossature bois à réaliser sur terrain plat ?), j’avais obtenu mon augmentation (ou du moins la moitié de celle que je demandais afin d’obtenir celle que je désirais !), avec, en prime, un poste de responsable qualité qui sentait certes un peu le roussi, mais qui allait cependant me permettre de ne plus m’occuper de leurs petits dossiers sans intérêt qui vont si facilement à l’encontre du plaisir professionnel que je recherche.

    <o:p> </o:p>

    Je sortis de la cave un bon vin, et invitai ma femme au restaurant dans les trois jours qui suivirent, afin de fêter ça dignement.

    — Ils ont accepté ?

    — Quand il a commencé à pleurnicher sur sa maquette 3d que j’avais retouchée pour repositionner les chevrons, je lui ai volé dans les plumes : « la position des chevrons, c’est pas un peu secondaire, par rapport à la pertinence de la structure ? je lui ai fait. Parce que ta toiture, elle ne tient pas, je te fais remarquer. Huit mètres de pannes sans appui intérieur, moi, je ne sais pas faire. Et je ne te parle pas des deux mètres quarante qui couvrent la terrasse, et qui, eux, portent dans le vide sans console ni poteau de retombée ! »

    — Tu lui as parlé comme ça ?

    — Qu’est-ce que je risque ? S’ils me virent, ils coulent la boîte ! S’il y a deux intouchables, à l’agence, je te rappelle que ce sont l’espagnol et moi !

    — Il n’a pas fait la gueule ?

    — Il m’a raconté que je ne verrais jamais un charpentier tailler des pannes comme je les ai dessinées. Chose étrange, c’est comme ça qu’elles étaient faites dans la chambre que j’ai habitée pendant toute mon adolescence, chez mes parents !

    — Tu lui as dit ?

    — Non. Il m’a foutu le doute, ce con. Il est tellement mytho qu’il s’en est même persuadé, je parie. Mais en rentrant, j’ai fait un petit crochet chez papa maman, et tu sais quoi ? J’avais raison.

    — Il a dû te pourrir quand même, non ?

     

     

    [à suivre ici!]

    <o:p> </o:p>

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

     

     

    <script language=javascript type=text/javascript> WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0;</script> <script language=javascript src="http://script.weborama.fr/gold.js" type=text/javascript></script> <script language=javascript type=text/javascript> if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,224736);}</script>

  • Commentaires

    1
    visiteur_Edouardo IV
    Jeudi 27 Juillet 2006 à 11:55
    Transgressive attitude :)
    2
    charliebregman
    Samedi 29 Juillet 2006 à 23:35
    non, non : salariale attitude !!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :